En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Actualités Météo

La tempête Bella a soufflé sur toute la Belgique ce dimanche, des dégâts dans plusieurs provinces: le point dans votre région (photos)

La perturbation associée à la tempête « Bella » ne traversera que lentement le pays d’ouest en est dimanche après-midi. Le temps restera donc souvent couvert avec assez bien de précipitations. En basse et moyenne Belgique, il s’agira de pluie. Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, ces précipitations se feront sous forme de neige (mouillée) au-dessus de 400 à 500m d’altitude avec une accumulation essentiellement au-dessus de 500 m.
Photos

Sur les hauteurs de l’Ardenne, une accumulation de 10 à 20 cm n’est pas exclue. Il faudra également se méfier de la formation de congères rendue possible par un vent de sud particulièrement fort. Sur l’ouest, le temps deviendra progressivement plus sec avec même quelques éclaircies. Les maxima seront compris entre 0 ou +1 degré sur les hauteurs de l’Ardenne et 8 degrés en bord de mer. Le vent de sud à sud-ouest sera généralement fort, voire localement très fort, avec des rafales de 80 à 100 km/h, mais il diminuera sur l’ouest.

Dimanche soir et durant la nuit, des précipitations sous forme de pluie sur le centre ou le nord du pays sont encore attendues. Sur l’ouest, et plus tard également sur le centre, le temps deviendra sec avec temporairement de larges éclaircies.

Ensuite, des nuages bas devraient s’y développer. Au sud du sillon Sambre-et-Meuse, la nébulosité restera plus abondante avec des précipitations hivernales, surtout sur le sud-est où la neige s’accumulera toujours au-delà de 400-500 m d’altitude. Il faudra également se méfier de la formation de brouillard givrant sur le relief.

Les minima seront compris entre -1 degré en Hautes-Fagnes et 3 degrés en plaine. Le vent de sud-ouest sera encore temporairement assez fort sur l’est, puis il diminuera comme partout ailleurs pour devenir modéré de sud. En soirée, encore temporairement des rafales de 70 à 75 km/h sur l’est.

►► La météo dans votre région

Le sapin de Noël de la place de Soignies emporté par la tempête en plein marché

Depuis ce dimanche matin, les pompiers de la région du Centre sont sur le qui-vive et ont effectué de nombreuses interventions en rapport à la tempête Bella et les vents violents qu’elle provoque. Le sapin situé sur la place en a fait les frais.

Ce dimanche matin, en plein marché sur la place de Soignies, les vents violents de la tempête Bella ont eu raison du sapin de Noël qui avait été « planté » là il y a quelques jours. Pourtant solidement attaché au sol, l’imposant arbre, haut de plusieurs mètres, est tombé sur les installations électriques des maraîchers mais, heureusement, n’a pas fait de blessé dans sa chute.

Aux alentours de midi, les pompiers étaient toujours occupés sur place afin de sécuriser les lieux. « La tempête Bella aura mis à terre notre magnifique sapin » a déclaré Fabienne Winckel sur les réseaux sociaux. « Heureusement, plus de peur que de mal ! Merci aux ouvriers de la Ville pour leur réactivité ainsi qu’aux pompiers. »

Ceux-ci intervenaient en même temps non loin chez un riverain pour un problème de toiture.

Les décorations placées sur le rond-point des Archers ont également souffert de la tempête.

B9725651166Z.1_20201227120946_000+GD2HADIAN.1-0
F.W.

Les pompiers du Brabant wallon inondés d’appels

Les pompiers du Brabant wallon sont inondés d’appels téléphoniques depuis dimanche en début de matinée en raison de vents violents qui soufflent sur leur territoire, a-t-on appris auprès de leur zone de secours.

« Les sollicitations ont commencé à affluer au dispatching de notre zone dès le lever des habitants », indique un responsable de la centrale brabançonne.

La plupart des demandes, au moins plusieurs dizaines, concernent des arbres menaçant de tomber et des branchages arrachés par les vents violents attribués à la tempête Bella qui sévit sur les îles britanniques et affectent également la Belgique.

Les régions de Braine-l’Alleud et Wavre semblent plus touchées que le reste de la province. Dans l’est brabançon, seules sept demandes d’aide ont été enregistrées, dont une pour la stabilisation d’un chalet de jardin qui risquait de s’envoler dans les environs de Jodoigne

Des conditions de circulation très difficiles en province du Luxembourg

Depuis ce matin, les services de secours de la province sont sur le qui-vive. La tempête Bella souffle sur notre territoires et les conditions météorologiques causent quelques complications.

On n’entend beaucoup parler d’elle depuis hier soir, la tempête Bella. Venue des îles britanniques elle est arrivée chez nous durant la nuit. Avec quelques chûtes de neige dans les Ardennes et avec des bourrasques de vent, la tempête a déjà causé quelques complications. Pas de gros dégâts à déplorer mais des arbres sur la route, des débordements d’eau sur la voie publique, des câbles électriques qui pendent, etc. De quoi occuper nos services de secours qui compabilisent pas moins de 21 interventions depuis ce matin.

133910581_10223500348087629_3305270032729046642_n

Selon l’Institut royal métorologique, les chutes de neige s’intensifieront progressivement en Ardenne pour ne diminuer qu’en cours de soirée ou de nuit. D’ici lundi matin, les cumuls de neige fraîche pourront atteindre 10 à 25 cm en Ardenne, voire localement un peu plus. Dans les Hautes Fagnes, la neige a attiré les adeptes de la luge. Etant donné le vent soutenu, il faudra également craindre la formation d’importantes congères. Durant la nuit de dimanche à lundi, des plaques de givre ou de glace ainsi qu’une averse à caractère hivernal pourront également rendre les routes glissantes par endroits dans les autres régions du pays.

Comme l’indiquaient les prévisions, le week-end est donc synonyme de gros embarras de circulation dans toute la province. Les conditions de circulation sont particulièrement compliquées du côté de l’autoroute E411, où les voitures sont à l’arrêt aux environs de Rulles en direction de Bruxelles. Vers 15h30, les secours comptabilisaient déjà pas moins de 47 interventions!

35 interventions en région Namuroise

« Suite au vent fort, nous avons eu quelques sorties car des arbres se sont retrouvés sur la route. Nous avons donc dû sortir pour du tronçonnage. Et en ce qui concerne la neige, nous n’avons rien eu », signale Marc Léonard, le capitaine de la zone Dinaphi. Au total, les pompiers de la zone ont dû sortir 35 fois suite à la tempête. Même nombre de sorties pour la zone NAGE. « Nous avons eu 30 interventions. Il s’agissait principalement des arbres sur la route, quelques parties de toitures envolées et un poteau électrique également tombé. Nous avons été épargnés par rapport aux autres provinces », conclut le capitaine Pierre Bocca.

Une centaine d’interventions en Hainaut occidental

Les pompiers de la zone de secours de Wallonie picarde sont intervenus, dimanche matin, à une centaine de reprises en raison du passage de la tempête Bella. On ne déplorait aucun blessé à 13h30 dans la région du Hainaut occidental.

Les pompiers des différentes casernes de Wallonie picarde sont déjà sortis à quelques reprises, la nuit de samedi à dimanche, pour des interventions liées au passage de la tempête Bella et aux fortes pluies qui sont tombées.

B9725651624Z.1_20201227131256_000+GMMHADP7T.1-0

« C’est surtout à partir de 08h00 que les appels se sont intensifiés, quand les gens se sont réveillés et ont constaté certains dégâts dus aux vents violents. À 13h30, nous avions enregistré plus d’une centaine d’interventions, et ce aux quatre coins de notre zone de secours », expliquait-on en début d’après-midi au dispatching de la zone de secours de Wapi. « Les interventions portent essentiellement sur des arbres et feuillus entravant des routes, des câbles électriques arrachés et jonchant le sol, des tuiles jonchant la voirie et des toitures endommagées. »

Il y a également eu plusieurs interventions plus spécifiques pour des arbres couchés qui entravaient une ou des bandes de circulation le long des autoroutes A8 Tournai-Bruxelles et E42 Tournai-Mons.

« On ne déplore aucun blessé jusqu’à présent. Étrangement, il n’y a eu aucun appel pour des inondations dans notre zone », précise-t-on au dispatching de la zone de secours de Wapi.

Beaucoup de dégâts matériels dans la région de Mons

Arbres à terre, câbles arrachés, chaussées inondées : la tempête Bella a traversé la région et n’a épargné aucun recoin. Heureusement, les dégâts ne sont que matériels. Les pompiers sont intervenus à de nombreuses reprises ce dimanche mais c’est également le cas des services communaux, téléphoniques et de réseau.

Du côté de la Résidence Le Festinoy à Ghlin, il y a eu une coupure de courant pendant une partie de la journée à cause d’un arbre qui est tombé. « Il était environ 10h, j’ai senti comme un tremblement de terre et c’est là que j’ai vu l’arbre tomber. J’étais sous le choc, j’habite dans la maison juste à côté », témoigne un riverain. « Les pompiers sont venus sur place mais ils n’avaient pas le matériel. La Ville est ensuite venue pour tronçonner l’arbre, ça a pris une partie de la journée », ajoute-t-il.

L’arbre s’est effondré au milieu de la route à Ghlin.
L’arbre s’est effondré au milieu de la route à Ghlin. - D.R.

A la Résidence Le Festinoy à Ghlin.
A la Résidence Le Festinoy à Ghlin. - D.R.

Une grande déception pour quelques habitants qui appréciaient la grandeur de l’arbre. « C’était un arbre remarquable qui marquait l’entrée de la drève, en compagnie d’un second qui lui fait face. Il a été classé par la Région wallonne comme arbre remarquable au patrimoine et ne pouvait être abattu. Lorsque mon père a acheté ce lot dans les années 70, il aimait cet arbre et l’a toujours entretenu. Les techniciens de la Région venaient le sonder de temps en temps et le traitaient contre un champignon », commente un ancien habitant, déçu.

À Mons également, les Jardins d’hiver ont fermé exceptionnellement leurs portes. « En raison des conditions climatiques, les Jardins d’hiver seront exceptionnellement fermés ce dimanche, sécurité oblige », communiquait la gestion du Centre-ville montois dimanche matin. Les pompiers de Mons sont intervenus à de nombreuses reprises sur toute l’entité. « C’était une journée chargée, on a été fort débordés, notamment par des routes inondées », explique un pompier.

La route de Wallonie à Dour était particulièrement recouverte de branches et feuilles.
La route de Wallonie à Dour était particulièrement recouverte de branches et feuilles. - D.R.

Les services de réseau et de téléphonie n’ont également pas eu de répit. C’est souvent le cas lors de la chute de branches ou d’arbres comme à Colfontaine (rue des Rossignol) ou à Nimy (rue du Roi Chevalier). La route de Wallonie à Dour était particulièrement recouverte de branches et de feuilles en fin de journée.

Des arbres sur la chaussée à Marchin, Modave et Huy

En raison de la tempête et des vents violents qui ont soufflé parfois à plus de 100 km/h sur tout le pays ce dimanche, les pompiers de Huy-Waremme n’ont pas chômé.

Les pompiers de la zone Hemeco ont dû intervenir à plus d’une trentaine de reprises de 9h à 18h pour tronçonner des arbres qui étaient tombés sur la chaussée. « Pas de grandes interventions car il s’agissait souvent de branches tombées sur la route ou d’un petit feu de cheminée à Nandrin qui a été rapidement maîtrisé », indiquait le centraliste de la zone de secours Hemeco.

C’était le cas par exemple pour les arbres tombés à Marchin, à Modave, à Huy, à Nandrin, à Bas-Oha et à Vierset-Barse. A Huy, rue Pré sur la Fontaine, c’était un sapin déraciné qui menaçait de tomber sur une maison qui a nécessité l’intervention des pompiers. Il y a eu aussi une chute de sapin rue de Jehay à Ampsin.

Il n’y a pas eu de blessé ni de dégâts matériels pour des véhicules en stationnement.

Du côté de la zone Hesbaye (Waremme-Hannut), il y a eu une quinzaine d’interventions pour des arbres tombés sur la chaussée ou quelques problèmes de toiture mais sans gravité.

Là non plus pas de blessé ni de dégâts pour des voitures en stationnement.

A Huy, le bourgmestre faisant fonction, Eric Dosogne, a annoncé sur sa page Facebook ce dimanche matin la fermeture des parcs, des bois et des avenues arborées pour éviter tout accident qui n’est pas arrivé heureusement. Il faut dire que le public est resté chez lui en grande majorité vu la météo.

L’intensité des vents a diminué en soirée et malgré les fortes pluies, pas de caves inondées ni de routes inondées.

Une cinquantaine d’interventions des pompiers en région verviétoise

Avec les bourrasques intenses qui soufflent en région verviétoise, on pouvait parier que les pompiers allaient devoir intervenir bon nombre de fois ce dimanche. Cela a été le cas une cinquantaine de fois. Majoritairement pour des branches et des arbres sur la route.

« On a aussi eu des tuiles qui ont un peu volé, mais il n’y a pas de blessé ou de dégât très important », nous assure-t-on.

Des arbres ont chuté sur la chaussée.
Des arbres ont chuté sur la chaussée. - Prétexte J.G.

La tempête Bella porte l’éolien à un niveau record en Belgique

La tempête Bella qui entraîne des vents violents sur l’ensemble du territoire a poussé l’énergie éolienne à un niveau record, affirme dimanche le fournisseur pour le marché professionnel et industriel Elindus. Samedi soir, 3,80 GW ont ainsi été produits, soit l’équivalent de trois quarts de la production provenant du nucléaire (5 GW).

Malgré la hausse des installations éoliennes et des quantités d’électricité qui en découlent en progression, la Belgique n’a produit que 11,6 % d’énergie d’origine renouvelable en 2020 et n’a donc pas atteint l’objectif européen de 13 %.

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo A ne pas rater

Aussi en Météo

Voir plus d'articles