Abonnez-vous pour 1€

Vidéo choc dans les Fagnes: le cycliste qui a donné un coup de genou à Neïa, 5 ans, devra comparaître devant le tribunal (vidéo)

Vidéo
Du haut de ses 5 ans, Neïa ne comprend pas pourquoi le « Monsieur » l’a délibérément bousculée.
Du haut de ses 5 ans, Neïa ne comprend pas pourquoi le « Monsieur » l’a délibérément bousculée. - D.R.

Le cycliste qui a donné un coup de genou à un enfant de cinq ans dans les environs de la Baraque Michel à Jalhay, le jour de Noël, a été identifié après un appel à témoins lancé par la police fédérale, à la demande du parquet de Liège, division de Verviers.

Ce lundi, on apprend qu’à l’issue d’une audition avec la police, le cycliste a reçu une citation à comparaître devant le tribunal correctionnel.

« L’homme, âgé de 61 ans, s’est présenté auprès de services de police suite à l’appel à témoins. Durant son audition, il explique qu’il s’agit d’un accident. Il défend la thèse selon laquelle il ne s’est pas rendu compte qu’il a fait tomber la petite fille », explique Vanessa Clérin, la procureur de division ff.

La version du cycliste est bien différente que celle soutenue par le parquet qui, après le témoignage du papa et l’analyse de la vidéo, estime qu’il s’agit de coups et blessures volontaires portés à une mineure d’âge.

Suivant le code pénal, l’homme risque une peine qui peut aller jusqu’à un an de prison, pour ces faits.

L’incident s’est produit vers 15 h 08 le vendredi 25 décembre. « La fille était en promenade avec sa famille. Lorsque le cycliste a essayé de les dépasser, il l’a poussée sur le côté avec son genou, faisant tomber la jeune fille au sol », indiquait le rapport de police. L’incident a fait sensation sur les réseaux sociaux.

Le papa avait diffusé la vidéo sur Facebook rapidement. Et ce dimanche il avait reçu un coup de fil en privé émanant de ce fameux cycliste impatient.

En diffusant la vidéo, le papa de Neïa, 5 ans, espérait conscientiser les cyclistes et les piétons de la nécessité de partager la route avec courtoisie. Patrick Mpasa attendait aussi « au minimum » des excuses. Mais manifestement, ce coup de fil l’avait laissé sur sa faim.

Le cycliste n’avait pas de remords  : « Nous lui avons arraché un semblant d’excuses. »

Le papa nous raconte son échange avec le cycliste.

► Il ne compte pas retirer sa plainte : il explique pourquoi.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo