Pascal Obispo vient de lancer son propre Spotify

Vidéos
Pascal Obispo vient de lancer son propre Spotify
facebook.com/PascalObispoOfficiel

Disponible dès aujourd’hui sur l’App Store et Google Play, « Obispo All Access » propose aux fans tous les albums sortis depuis les débuts de Pascal Obispo sur la scène musicale. Mais pas que ! On y retrouvera aussi des lives inédits, des films (de méditation), des docus, des courts-métrages, des clips, des master class, des interviews, une série documentaire sur la conception de ce projet, un dessin animé, une bande dessinée, une émission dans laquelle interviendront des gens du spectacle de tous horizons et – last but not least – des albums enregistrés spécialement pour l’application ! Une première pour un artiste français.

« Motivé par l’envie de se libérer des contraintes des structures actuelles afin de pouvoir faire toutes les musiques dont il a envie, au rythme qui lui convient, Pascal a décidé de mettre à profit les opportunités offertes par les avancées technologiques en inventant son propre espace de création », indique le communiqué.

Les nouveaux albums, ainsi que l’ensemble des contenus prévus, seront distillés au cours des mois prochains et des années à venir. « Chaque vendredi, mais aussi parfois de façon aléatoire, des créations nouvelles et exclusives seront mises en ligne  », est-il précisé.

« Je suis abonné à Spotify et je trouve ça génial, mais ça manque d’humanité », ajoute l’interprète de « Lucie » à BFMTV. « Il n’y a pas de visage, pas d’humain. J’ai fait cette application pour montrer que c’est possible de produire de la musique et de garder l’aspect humain. »

L’ensemble du catalogue déjà édité sera accessible gratuitement pour un temps limité. Les nouveautés seront quant à elles accessibles moyennant un abonnement sans engagement dont le prix n’excèdera pas celui d’une place de concert par an, soit 5,99e par mois.

« J’étais un peu frustré de savoir que dans dix ans, je n’aurai peut-être fait que deux ou trois albums », conclut le chanteur, toujours à BFMTV. « On nous dit ’Un album c’est tous les deux ans, et ensuite il faut faire respirer un petit peu pour pouvoir revenir ensuite’. Avec l’âge qui avançait je ne trouvais pas ça suffisant, par rapport à toutes les envies musicales que j’ai. Si j’avais dû faire un album de jazz aujourd’hui, on m’aurait ri au nez, ou un album de reggae, ou un album electro, ou de la méditation… On m’aurait dit ’Tu ne peux pas faire ça, il faut que tu fasses du Pascal Obispo’. Mais je crois que Pascal Obispo, ce n’est pas simplement la personne qu’on connaît… c’est surtout un amoureux de musique. J’ai la chance d’aimer beaucoup de styles différents et j’ai envie de faire des expériences. »