Grandeur, hémoglobine et décadence: combo gagnant pour Amazon!

Vidéo

Lâché telle une bombe en juillet 2019, « The Boys  » est assurément le pari le plus audacieux d’Amazon depuis la création de sa plateforme de vidéo à la demande par abonnement, trois ans auparavant. Basée sur la bande dessinée du même nom, de Garth Ennis et Darick Robertson, la série dézingue du superhéros dans un monde où leur identité est exposée aux yeux de tous. Dans les airs, sur les toits, à la télé, au cinéma ou sur les paquets congelés de petits pois : le Protecteur et sa clique de « sauveurs » sont partout ! Ensemble, ils forment « les Sept » de la société Vought International, qui – surplombant tout New York – gère leur promotion, ou plutôt leur commercialisation. Une puissante multinationale qu’un groupe de marginaux, dirigé par le colosse Karl Urban (Eomer dans la trilogie « Le Seigneur des Anneaux », et Leonard McCoy dans le reboot de « Star Trek » et ses suites, de J.J. Abrams), entend bien décimer, en commençant par ses membres stars arrogants et corrompus jusqu’à l’os.

On vous prévient toutefois : c’est violent, parfois grossier, souvent trash (on ne compte plus les scènes où le sang gicle). Mais c’est aussi – et c’est pour ça qu’on l’apprécie – délicieusement irrévérencieux et bourré d’humour subversif. Barack Obama en est d’ailleurs complètement fan !

Au cours d’un entretien récemment mené par « Entertainment Weekly », le quarante-quatrième président des Etats-Unis a ainsi partagé la liste de ses séries préférées, notamment celles qui l’ont aidé à se détendre durant l’écriture de ses Mémoires. Parmi elles figurent « “Better Call Saul”, pour ses grands personnages et l’exploration du côté obscur du rêve américain  », a-t-il d’abord balancé. « “The Good Place”, une sensible et douce combinaison entre comédie loufoque et grandes questions philosophiques. Ainsi que “Watchmen” et “The Boys”, pour la manière dont ils transforment l’image des superhéros pour mettre en lumière des problèmes concernant la race, le capitalisme et le pouvoir des entreprises ainsi que des médias de masse.  » Rien que ça !

Un casting costaud

L’autre attrait de cette fiction politiquement incorrecte et complètement barrée, c’est qu’elle fourmille d’acteurs forcément déjà vus ailleurs. Pour les plus connus, citons Chace Crawford (« Gossip Girl »), Shantel VanSanten (« Les frères Scott »), Giancarlo Esposito (« Breaking Bad »), Jennifer Esposito (« Blue Bloods », « NCIS : enquêtes spéciales »), Erin Moriarty (« Jessica Jones »), Antony Starr (« Banshee »), Simon Pegg (« Mission : impossible »), Elisabeth Shue (« Karaté Kid »), Haley Joel Osment (« Sixième sens »). Un vrai plaisir de les revoir !

Actuellement étalé sur deux saisons de huit épisodes, « The Boys » a été renouvelé pour une troisième salve qui devrait entrer en tournage en février. Jensen Ackles (« Supernatural ») y est attendu dans le rôle de Soldier Boy, un pilier de la culture américaine qui a combattu durant la Seconde Guerre mondiale et qui est devenu la première « super-célébrité ».

Lever de rideau – on l’espère – fin 2021.

Notre sélection vidéo

Les commentaires sont momentanément indisponibles sur certains articles. Nous nous efforçons d'y remédier le plus rapidement possible. Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.