«Je te promets»: les acteurs français ressemblent-ils à ceux de «This is Us»? (photos/vidéo)

Vidéo
Pour la ressemblance entre Hugo Becker et Milo Ventimiglia, c’est réussi !
Pour la ressemblance entre Hugo Becker et Milo Ventimiglia, c’est réussi ! - TF1 / Capture d’écran

Nous ne connaissons pas encore la date de diffusion de « Je te promets » sur TF1… mais cela ne devrait tarder. La chaîne a en tout cas dévoilé les premières images de sa série inédite, qui se composera de douze épisodes.

Un copier-coller sur le fond et la forme ?

Après la Turquie et les Pays-Bas, c’est la troisième fois que « This is Us » est adapté à l’international. À l’antenne depuis cinq ans sur NBC aux États-Unis, ce feuilleton raconte les aventures des Pearson, une famille pas comme les autres. D’un côté, on a le papa Jack (incarné par Milo Ventimiglia) ; et de l’autre, la maman Rebecca (Mandy Moore). L’histoire débute en 2016, alors que les trois enfants du couple fêtent leurs 36 ans. Retour alors en 1980. Jack et Rebecca s’apprêtent à donner naissance à des triplés. Problème : lors de l’accouchement, Rebecca perd l’un des enfants. Viennent alors au monde Kate (Chrissy Metz) et Kevin (Justin Hartley). Mais ce n’est pas tout. Pour combler leur manque, les deux parents adoptent un autre bébé, Randall (Sterling K.Brown), né le même jour que Kate et Kevin. Mais l’intégration de cet enfant noir dans une famille blanche ne sera pas toujours facile… Grâce à de nombreux flash-backs et flash-forwards, les téléspectateurs suivent le passé, le présent et le futur de cette tribu sur quatre générations. Criante de vérité, empreinte de nostalgie et d’authenticité, cette série convainc aussi bien le public que la critique depuis 2016. La saison 5 est actuellement en cours de diffusion outre-Atlantique.

Ce succès a poussé TF1 à créer sa propre version du show, relativement fidèle au scénario original. Le pitch ? Jack et Rebecca deviennent Paul et Florence, un couple attendant impatiemment leurs triplés. Ils donneront finalement naissance à des jumeaux, Maud et Michaël, et adopteront un petit Mathis. 37 ans plus tard, Maud est une jeune femme obèse, n’arrivant pas à maigrir et cherchant un sens à sa vie. Michaël est un footballeur de Ligue 1, dont la carrière est stoppée après un incident malheureux. Et Mathis est un trader comblé, qui retrouve son père biologique mais hésite à le rencontrer. Des histoires assez similaires à celles de la version américaine, bien que dans « This is Us », l’alter ego de Michaël est un acteur de sitcom et non un sportif. Précisons aussi que « Je te promets » se déroulera bien évidemment en France et correspondra aux attentes du public français. La série retracera plusieurs événements marquants de ces dernières décennies, comme l’élection de François Mitterand, les années SIDA ou la guerre d’Algérie.

Voilà pour le fond. Pour la forme, au vu de la première bande-annonce, les fans de « This is Us » seront très certainement frappés par la ressemblance entre Hugo Becker, qui interprète le papa de la version française (Paul), et son homologue américain Milo Ventimiglia. Mention spéciale aussi pour la similitude entre Narcisse Name (Mathis) et Sterling K.Brown (Randall). Au casting, on retrouve également Camille Lou (Florence), dans la peau de la maman. Marilou Berry incarne Maud. Et Guillaume Labbé est l’ancien footballeur Michaël. Si le physique et le style de Camille Lou et Marilou Berry rappellent légèrement ceux de Mandy Moore et Chrissy Metz, la ressemblance entre Guillaume Labbé et Justin Hartley n’est, quant à elle, pas vraiment marquante. Notons que les frères et sœurs seront incarnés par des enfants lors de flash-backs, et que le rôle de Florence dans les années 2000 ne sera pas tenu par Camille Lou, mais bien par Nathalie Roussel… contrairement au feuilleton de NBC dans lequel Mandy Moore interprète son personnage vieillissant. Le visage de Nathalie Roussel en mode Florence n’a pas encore été dévoilé dans la bande-annonce.

On remarquera enfin l’influence de « This is Us » au niveau de l’esthétique et des scènes représentées à l’écran, comme celles dans la cuisine des années 1980, au chalet ou devant la télé. Des références auxquelles ne prêteront pas attention ceux qui n’ont jamais vu la série originale, mais qui paraîtront évidentes pour les aficionados. Pour rappel, en Belgique, les deux premières saisons avaient été diffusées sur RTL-TVI. En France, quatre salves ont déjà été proposées sur Canal+… Mais on ne peut pas dire que le succès ait été aussi retentissant qu’en Amérique.

Photos  : NBC / TF1

Notre sélection vidéo