Abonnez-vous pour 1€

Un mandat d’arrêt européen lancé contre le frère d’Ahlam, tuée d’une balle dans la tête à Liège: il logeait chez sa soeur depuis plusieurs mois

Un mandat d’arrêt européen lancé contre le frère d’Ahlam, tuée d’une balle dans la tête à Liège: il logeait chez sa soeur depuis plusieurs mois

Le 3 janvier dernier, le corps sans vie d’Ahlam, une jeune syrienne résidant en Belgique depuis 7 ans a été découverte dans son appartement de la rue Cathédrale. Le rapport du médecin légiste révèle que la jeune fille qui avait les bras attachés lorsque la police l’a découverte est décédée d’une balle dans la tête. Elle présentait également des marques de strangulation, mais ces dernières n’étaient pas létales.

Il s’agirait d’un crime d’honneur a indiqué lundi Catherine Collignon, premier substitut du procureur du Roi. «L’hypothèse la plus probable à l’heure actuelle est que son frère, qui résidait en Suède et qui depuis 2 à 3 mois se trouvait en Belgique serait l’auteur des faits. L’homme n’a pas encore été interpellé et tout est mis en œuvre pour le localiser. Un mandat d’arrêt européen a également été délivré à son encontre», ajoute Catherine Collignon.

Il semblerait que le mode de vie européen de la jeune femme ne plaisait pas à son entourage. Le parquet de Liège révèle également que de grandes tensions existaient entre la victime et le frère qu’elle hébergeait depuis quelque temps.

L’enquête déterminera si l’un des frères de la victime a agi seul ou si un contexte familial a poussé le frère à agir.

Le dernier signe de vie de la victime remonte au 31 décembre dernier. Le parquet de Liège a effectivement indiqué que Ahlam avait travaillé ce jour-là. Pour l’heure, le jour exact de son décès est inconnu.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo