Abonnez-vous pour 1€

NGK Ceramics Europe va investir plus de 43 millions d’euros sur son site de Baudour

L’entreprise NGK Ceramics Europe est installée depuis 1985 à Baudour.
L’entreprise NGK Ceramics Europe est installée depuis 1985 à Baudour. - E.G.

En 2025, la norme européenne Euro 7 va entrer en application. Son objectif : limiter les émissions de CO2 des véhicules en Europe. Pour l’entreprise NGK Ceramics Europe, qui fabrique sur son site de Baudour des supports en céramique utilisés dans les pots catalytiques des véhicules, cette norme est un nouveau challenge.

Des équipements plus pointus

« Le but de nos substrats en céramique « Honeycream » est de dépolluer en grande partie les gaz qui sortent des pots d’échappement », détaille Simon Vlajcic, vice-président de NGK Ceramics Europe. « Mais avec l’entrée en application de cette nouvelle norme, nos fabrications doivent être encore plus performantes. 

NGK Ceramics Europe va donc lancer de gros investissements sur son site de Baudour pour obtenir des équipements plus pointus, capables de fabriquer des supports en céramique plus complexes et plus performants. Concrètement, ce sont plus de 43 millions d’euros qui vont être investis sur le site baudourois sur trois ans, de 2021 à 2023.

Près de 280 CDI

- Ces 43 millions d’euros vont aussi permettre de pérenniser l’entreprise, installée depuis 1985 à Baudour.

Notre sélection vidéo