«Chouette, pas chouette!», la nouvelle série animée contre le sexisme à destination des enfants

Parce que combattre les opinions préconçues, ça commence dès le plus jeune âge!
Parce que combattre les opinions préconçues, ça commence dès le plus jeune âge!

« Une fille, ça ne peut pas jouer au foot ou devenir pilote d’avion », « Un garçon, ça ne peut pas pleurer, faire de la danse ou s’habiller en rose »… Autant de préjugés sexistes que nos enfants entendent dans la cour de récré et qui génèrent les railleries de certains camarades. Plus que jamais, il est important de combattre ces opinions préconçues, dès le plus jeune âge.

Et cela, la plateforme Make.org l’a bien compris. En novembre 2017, elle lançait une consultation populaire autour de la question : « Comment lutter contre les violences faites aux femmes ? » La fondation Kering, qui mène ce combat au quotidien, avait ensuite compilé 4300 réponses de citoyens. L’une des suggestions les plus plébiscitées était celle d’Ange : « Il faut que l’on apprenne aux enfants le respect de l’autre sexe. »

De cette proposition est née la série animée « Chouette, pas chouette ! », soutenue par le gouvernement français. Composée de 16 épisodes d’1 minute 30, elle met en scène dix animaux, qui sont en réalité dix enfants comme les autres, victimes de moqueries et confrontés à une tonne d’a priori sur leur identité. Objectifs ? Sensibiliser les jeunes téléspectateurs à l’égalité des genres, remettre en cause des stéréotypes sexistes et susciter chez ces enfants l’empathie et le respect. Questionnant des idées reçues relativement simples, ce programme est destiné à un public plutôt jeune (4-6 ans).

Les sociétés Gaumont et 2 Minutes, ainsi que l’association féministe Les Chiennes de garde, sont à l’initiative de ce projet, dévoilé en télé ce mercredi. Impossible de louper son lancement, puisque la série sera diffusée sur cinq chaînes françaises, à horaires distincts. L’exclusivité en a été réservée à TF 1, dès ce matin, dans l’émission « TFou ». Suivront France 4 et, à 21 h, Gulli qui proposera les deux premiers numéros. Les canaux français de Disney Channel et Nickelodeon seront eux aussi sur le coup. Les seize épisodes de la première saison seront diffusés tout au long de l’année.