Abonnez-vous pour 1€

Mauvaise nouvelle pour Remco Evenepoel: le coureur belge souffre encore de sa blessure

Mauvaise nouvelle pour Remco Evenepoel: le coureur belge souffre encore de sa blessure
Photo News

Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) a expliqué ne pas savoir quand il reprendra la saison souffrant encore de sa blessure au bassin, mais il a toujours l’ambition de découvrir un grand tour lors de cette saison 2021. « Le Tour d’Italie reste l’objectif », a déclaré mercredi le jeune prodige de 20 ans lors de la présentation de son équipe. « Je ne roulerai pas le Tour de France cette année. J’ai déjà expliqué dans le passé pourquoi ce n’était pas envisageable. »

Evenepoel a précisé qu’il se ressentait encore de sa fracture au bassin encourue lors de sa chute dans une descente du Tour de Lombardie en août dernier.

« J’ai connu quelques problèmes durant ma rééducation. Je dois retarder mon retour et je ne sais pas encore quand je vais pouvoir reprendre », a commenté Remco Evenepoel qui avait fixé le Tour de Valence (du 3 au 7 février) comme objectif de reprise de la compétition. Il n’en sera rien.

« Je dois me donner et donner à mon corps une chance de se rétablir à 100 %. Pour l’instant, je ne me sens pas à l’aise sur le vélo. Je ne sais pas quand je vais reprendre. Je ne suis pas docteur et je ne sais pas le prévoir. Je ne suis pas en retard sur le schéma initial. Tout est allé très vite au début, j’étais même un peu en avance. L’objectif a toujours été d’être à 100 pour cent en février. Nous sommes maintenant à la mi-janvier, je suis encore dans les temps. Mon corps a besoin de temps et j’ai besoin de l’écouter. »

Remco Evenepoel ne s’entraîne d’ailleurs pas en vélo sur la route pour l’instant. « Je ne m’entraîne pas avec l’équipe, cela fait un moment que j’ai laissé le vélo de côté », a ajouté le Belge. « Je fais du cardio et de la marche. Je suis un entraînement individuel ».

Evenepoel a affirmé que son objectif était toujours de participer au prochain Giro début mai. « Je veux enfin rouler le Tour d’Italie et les Jeux olympiques sont aussi un objectif », a ajouté celui qui avait dû faire une croix sur le Giro en 2020 en raison de sa chute au Tour de Lombardie.

« Mais pour l’instant, l’accent est mis sur ma revalidation, il y a encore presque cinq mois avant le départ, j’ai du temps. Le Tour de France n’est pas une alternative. Je ne l’envisage pas et j’ai déjà expliqué pourquoi », a ponctué Evenepoel, pour qui disputer la Grande Boucle arriverait trop tôt dans sa carrière.

À la question de savoir si le résident de Schepdaal s’était fixé une échéance pour décider de sa participation au Giro, il a répondu le 8 mai, en référence à la date de la première étape. « Je dois juste être bien ce jour-là mais je ne sais pas encore où et quand je pourrai commencer ma préparation. Ma meilleure forme ? Je veux qu’elle soit présente le 8 mai », a-t-il rigolé.

Notre sélection vidéo