Abonnez-vous pour 1€

Des assouplissements en vue avant le mois de mars? «On ne peut pas fermer les salons de coiffure pendant une année supplémentaire»

Des assouplissements en vue avant le mois de mars? «On ne peut pas fermer les salons de coiffure pendant une année supplémentaire»
123RF

Il s’agit du nombre de nouvelles hospitalisations par jour (75) et du nombre de nouveaux cas enregistrés par 100.000 habitants sur 14 jours (100). Hier, Sciensano annonçait que nous étions à une moyenne de 124,4 nouvelles hospitalisations par jour lors de la semaine du 6 au 12 janvier et à 222,7 nouveaux cas/100.000 hab enregistrés entre le 27 décembre et le 9 janvier.

À ce rythme, et nous rejoignons ici l’avis de Marc Van Ranst, on n’atteindra pas les objectifs avant au moins cinq ou six semaines. Et comme il faut les tenir trois semaines d’affilée, cela nous amène à huit voire neuf semaines d’attente. Cela nous laisse espérer que la situation permettra les assouplissements vers la mi-mars.

► « La variante britannique rend les projections très difficiles », précise Geert Molenberghs, statisticien.

► « Non, on ne peut pas fermer les salons de coiffure pendant une année supplémentaire », dit Marc Van Ranst.

► Pour Clarinval, « des assouplissements pourraient très bien se glisser dans le texte légal avant mars. » Voici notre reportage.

Notre sélection vidéo