Abonnez-vous pour 1€

Le rassemblement «Justice pour Ibrahima» dégénère à Bruxelles: une femme policier attaquée à terre et grièvement blessée (vidéo)

Le rassemblement «Justice pour Ibrahima» dégénère à Bruxelles: une femme policier attaquée à terre et grièvement blessée (vidéo)
D.R.

Le rassemblement pour Ibrahima – décédé d’un arrêt cardiaque au commissariat après une interpellation alors qu’il filmait une intervention – a viré à l’émeute mercredi soir. Plusieurs vidéos ont révélé des images intolérables, à l’image d’émeutiers attaquant un policier à terre. Il s’agit d’une femme, grièvement blessée et toujours hospitalisée à l’heure d’écrire ces lignes. Ses jours ne sont néanmoins pas en danger.

Sur une autre vidéo, on voit un individu tirer en rue, a priori avec un flash-ball.

On peut dire que la colère a littéralement explosé lors de ce rassemblement ; et les policiers ont été dépassé par les événements.

Dans une troisième vidéo qui nous est parvenue, on peut voir de nombreuses personnes s’en prendre aux forces de l’ordre : pavés et poubelles en feu, sacs-poubelles sont lancées dans leur direction.

Des pétards et des feux d’artifice ont explosé à même le sol. Des gerbes de couleurs se sont échappées d’un énorme nuage de fumée, obligeant tout le monde à s’écarter.

Plus loin dans la vidéo, les émeutiers bloquent le passage à l’aide de sapins qu’ils empilent dans la rue. Un projectile qui ressemble à un panneau atteint même un agent à la tête. La police se voit contrainte de reculer et battre en retraite.

De temps en temps un « Ibrahima », « Justice » retentit. La vidéo se termine par un sapin en feu. Les résidents du quartier Nord ont connu une nuit bien agitée.

Quinze policier ont été blessés, et trois membres de la police Bruno qui se trouvaient dans le commissariat incendié sont en état de choc. Neuf véhicules de police ont été dégradés. Une task force a été mise en place pour dresser des PV Covid et une autre task force va être mise en place pour analyser toutes les images afin d’identifier un maximum d’émeutiers. Il y a eu 112 interpellations administratives et 4 arrestations judiciaires.

La police réagit

Dans un communiqué, la zone de police de Bruxelles Nord (Schaerbeek, Evere, Saint-Josse-ten-Noode) a confirmé les faits. « La manifestation s'est globalement déroulée dans le calme, encadrée par un service d'ordre interne. Au cours de la manifestation, un mouvement de foule a provoqué plusieurs incidents dont des jets de projectiles vers les forces de l'ordre et le commissariat, les dégradations de mobilier urbain et les dégradations de 2 véhicules de police. Le calme avait pu être rétabli suite à ces incidents », explique-t-elle.

« A l'issue de cette manifestation, vers 17h30, un groupe de manifestants (50-100 personnes) est resté sur place et a provoqué divers incidents et dégradations. D'abord en groupe, les manifestants restants se sont ensuite déplacés et dispersés. Les forces de l'ordre sont intervenues en nombre afin de rétablir le calme sur le territoire. Le calme a pu être rétabli sur l'ensemble du territoire de la zone de police vers 20h », ajoute-t-elle.

Les services de police ont constaté au moins les faits marquants suivants:

· La dégradation (vitre et porte brisées) ainsi qu'un début d'incendie à l'antenne du Koban Brabant de la Zone de Police Bruxelles Nord (Rue Brichaut 2 à Schaerbeek) ;

· Un feu de poubelle contre la porte de garage d'un commissariat de la Zone de Police Bruxelles-Capitale-Ixelles situé Rue Nicolay 6 à Bruxelles ;

· Six véhicules de police dégradés (dont les deux au cours de la manifestation) ;

· La dégradation d'une fenêtre et d'un container-poubelle de l'école maternelle et primaire Sint-Lukaas située Rue Verte ;

· La dégradation d'un tram à l'arrêt sur la Place Liedts ;

· La dégradation des abris de bus sur la Place Liedts ;

· La dégradation d'une pharmacie Rue Gallait ;

· Plusieurs feux de poubelles et dégradations de mobilier urbain dans le quartier avoisinant ;

· Plusieurs dégradations de commerces Rue de Brabant et Rue d'Aerschot ainsi que de véhicules stationnés dans ces rues.

Notre sélection vidéo