Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: voici les plans B et C qui sont prêts en cas de brutale augmentation du nombre de contaminations à cause des variants

Coronavirus: voici les plans B et C qui sont prêts en cas de brutale augmentation du nombre de contaminations à cause des variants

Les nouveaux variants du coronavirus qui se propagent petit à petit au sein de la population belge inquiètent les experts et les autorités. Si cela ne se reflète pas dans les chiffres pour l’instant, la situation sanitaire de notre pays, qui s’en sort bien actuellement par rapport à ses voisins, pourrait rapidement se dégrader.

C’est pourquoi nos responsables politiques envisagent d’avancer le Comité de concertation prévu le 22 janvier afin d’envisager de nouvelles mesures. Ce matin, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a déjà annoncé que les mesures pour les voyageurs entrant en Belgique par avion ou bateau, depuis des pays hors-UE et hors-Schengen, sont désormais étendues à ceux qui se déplacent par bus ou train.

Plans B et C

La semaine dernière, les experts du GEMS se sont d’ailleurs déjà rencontrés pour mettre en place des plans B et C en cas de dégradation de la situation épidémiologique. Ils les ont d’ailleurs présentés aux politiciens lors du Comité de concertation du 8 janvier dernier.

Selon le groupe d’experts, dont font partie Erika Vlieghe, Marc Van Ranst ou encore Pierre Van Damme, la première mesure à prendre serait la fermeture des magasins non-essentiels. Une uniformisation du couvre-feu (à 22 heures, donc) et une prolongation des vacances de Carnaval seraient aussi des options. Tout comme une obligation du port du masque dès 10 ans. Ça, c’est le plan B.

Selon le Nieuwsblad, qui relaye l’information, le plan C serait un confinement total, comme en mars dernier. On est toutefois encore loin de tout ça. Mais tout pourrait s’accélérer si le nombre de cas augmente rapidement dans les prochains jours.

Notre sélection vidéo