Abonnez-vous pour 1€

30 ans de prison pour le Mouscronnois Alexandre Dainotti, coupable de l’assassinat du chef de la police de Rodez qui lui avait saisi son chien

En médaillon, à gauche, le Mouscronnois Alexandre Dainotti, et à droite, le chef de la police assassiné au couteau en 2018.
En médaillon, à gauche, le Mouscronnois Alexandre Dainotti, et à droite, le chef de la police assassiné au couteau en 2018. - AFP

La cour d’assises de l’Aveyron, en France, a condamné vendredi à 30 ans de réclusion criminelle Alexandre Dainotti, d’origine belge, pour l’assassinat du responsable de la police municipale de Rodez en 2018.

La cour a suivi les réquisitions de l’avocat général Olivier Naboulet, qui avait mis en avant sa « dangerosité » et « le risque de récidive ».

Le 27 septembre 2018 en fin de matinée, cet homme de 41 ans avait poignardé à mort Pascal Filoé, directeur général adjoint des services de la ville. Il s’était ainsi vengé du fonctionnaire à qui il reprochait la saisie de son chien, un american staffordshire classé « dangereux », que son casier judiciaire lui interdisait de détenir.

Notre sélection vidéo