Abonnez-vous pour 1€

Elio Di Rupo pas tendre avec ceux qui partent en vacances à l’étranger: «La solidarité, c’est aussi respecter ce que demandent les autorités…»

Elio Di Rupo pas tendre avec ceux qui partent en vacances à l’étranger: «La solidarité, c’est aussi respecter ce que demandent les autorités…»
Belga

C’est un début d’année un peu bizarre, entre l’espoir de la vaccination et la crainte d’une troisième vague de contaminations ?

En 2021, il faut être optimiste et on doit être plus solidaire que jamais. Optimiste parce que les vaccins existent et que ce vendredi 15 janvier au soir, la première dose aura été administrée à 44.000 personnes dans les homes wallons, soit 44 % de leur population. On a un programme très intense de vaccination. Solidaires, parce que les mauvais chiffres résultent essentiellement des personnes qui sont allées à l’étranger à Noël et au nouvel an, cela a été clairement identifié. La première solidarité concrète va pouvoir être mesurée au congé de Carnaval. Il va falloir être beaucoup plus sévère : on ne peut pas mettre en danger toute la population, car quelques dizaines de milliers de personnes ne réussissent pas à rester dans notre pays le temps que la pandémie s’estompe. La solidarité, c’est aussi que tout un chacun respecte ce que demandent les autorités : elles ne le font pas pour déplaire aux uns ou aux autres, mais parce que c’est une nécessité mûrement réfléchie en tenant compte de l’avis des experts. (...)

►► Est-il favorable à la fermeture des frontières ? Voici sa réponse.

►► Les variants du virus, la vaccination, la réouverture des salons de coiffure : retrouvez ICI l’interview d’Elio Di Rupo.

Notre sélection vidéo