Abonnez-vous pour 1€

Annecy Mountains ne connaît pas la monotonie

Depuis le domaine skiable de La Clusaz: tout simplement sublime!
Depuis le domaine skiable de La Clusaz: tout simplement sublime! - F.Lau.

Les villages existaient bien avant la marque, évidemment, mais lancé en 2015 avec une volonté commune de renforcer la notoriété de ses atouts, Annecy Mountains a donné un élan supplémentaire à une région qui pouvait déjà se targuer d’avoir tout pour plaire.

Désormais, plus aucune excuse n’est valable pour refuser une plongée dans ce monde qui fait disparaître le mot monotonie du dictionnaire et des conversations. Les séjours aux sports d’hiver peuvent s’avérer onéreux mais avec ce projet et cette destination, il n’est même pas indispensable de s’éterniser pour déjà voir défiler une variation de paysages et d’activités unique. Suivez le guide.

Première étape, le Grand Bornand. « On ressemble à une petite station familiale sauf qu’on fait partie des 15 plus grandes avec 25.000 lits touristiques. Dans les années 70, un promoteur a voulu tout raser mais il y a eu une levée de boucliers et on compte encore plus de 400 chalets d’une moyenne d’âge de 200 ans », tient à glisser Julien Gabriel, attaché de presse. Côté glisse, avec 90 kilomètres de pistes, cette station qui accueille une manche de la Coupe du monde de biathlon et respire le ski n’est pas en reste.

Deuxième étape, La Clusaz-Manigot. À la Clusaz, profitez de 125 kilomètres de glisse avec une vue imprenable sur la chaîne des Aravis et le Mont Blanc et d’un petit village de 2.000 habitants à l’année plus festif qu’au Grand Bornand mais où on se sent bien quoi qu’il arrive, qu’on soit féru d’après-ski ou pas. « Cette combinaison plaît énormément. Il est impossible de s’ennuyer chez nous », promet Mathilde Ragot, attaché de presse. À Manigot, passez dans l’univers du fond avec une initiation au tir possible et même recommandée.

Troisième étape, la Sambuy. Changement de décor encore plus irréel pour un dépaysement total. Un petit coin de paradis presque coupé du monde, terrain de jeu rêvé pour le ski de randonnée et le hors-piste. « Cela se résume à un télésiège qui fait office de dorsale et trois téléskis. Mais c’est largement suffisant. Clairement, ici, on trouve beaucoup plus de rouges et de noires que de vertes et de bleues. On ne parle pas en kilomètres mais en plaisir partagé. Quand on part en part en freerando avec une vue sur le Mont Blanc et le Lac d'Annecy, on peut parler de plaisir », résume Bruno Bourdat, directeur de l’office du tourisme des Sources du Lac d'Annecy.

Quatrième étape, Annecy. Vue d’en bas, avec des balades paisibles, des activités plus sportives sur le Lac mais aussi avec un passage par cette superbe localité et son nouveau parcours dédié à l’art contemporain. Ou vue d’en haut, pour un voyage en parapente entre 1.200 et 400 mètres d’altitude, le temps d’un moment suspendu, face à un panorama à couper le souffle.

Tout cela en 4 jours, largement suffisant pour remplir le tiroir à souvenirs.

www.annecymountains.com

Les bonnes adresses

Les bonnes adresses

Au Grand Bornand.

Testez l’expérience de l’Auberge nordique, inaugurée l’hiver dernier et offrant le plus grand calme. Ne cherchez pas une connexion internet, elle n’existe pas. Déconnectez-vous de la réalité le temps d’un instant, le long des pistes de ski de fond.

À La Clusaz.

Optez pour l’Hôtel 4* Saint-Alban, entièrement construit en bois, à l’ambiance chaleureuse et apaisante mettant en exergue le bien-être et le savoir-vivre.

À La Sambuy.

Plongez-vous dans le cadre unique de Là-Haut, un refuge haut de gamme au sommet du télésiège, offrant des dortoirs classiques mais aussi des shelters, un sauna et un bain nordique. De quoi reprendre des forces avant la descente le lendemain matin.

Notre sélection vidéo