Abonnez-vous pour 1€

Jeux vidéo: Dirt 5, le racing en mode flashy

Jeux vidéo: Dirt 5, le racing en mode flashy

Nous avons testé le jeu sur Xbox Series X et sur Playstation 4, histoire de voir ce que la nouvelle génération de consoles propose comme améliorations. Si les temps de chargements sont beaucoup plus courts sur la Xbox, le bond en avant niveau graphismes n’est pas phénoménal. Quant aux sensations de conduite ou rendu des collisions, ils sont identiques. Bref, c’est un jeu de transition et il est possible de bien en profiter sur tous les supports. Ceci étant dit, plongeons-nous dans l’essence même de Dirt 5. Le fun est prépondérant. Exit le côté simulation. La bande-son est sur vitaminée, les commentaires en français sont rythmés et la direction artistique fait la part belle aux couleurs vives et aux effets spéciaux qui éclaboussent la rétine. C’est joli, rapide et nerveux.

Belle carrosserie, moteur vieillissant

Côté sensations de conduite, on reste un peu sur notre faim. Si la météo dynamique, qui peu rendre une piste en terre boueuse au second tour est très plaisante, le manque de réalisme des collisions enlève pas mal de challenge lors des courses. C’est arcade, OK, mais parfois un peu trop bourrin. Niveau contenu, Dirt 5 est très généreux. On est loin du titre axé uniquement sur le rallye. Course sur glace, sprint, rallye-raid ou encore gymkhana, les modes sont très variés, tout autant que les 13 classes de véhicules allant des ancêtres au buggies en passant par les pick-up. Le mode multijoueur est assez complet en local et online, avec également un mode Playgrounds permettant de créer des parcours et y faire les meilleurs chronos. Si vous aimez foncer sans vous prendre la tête, Dirt 5 est fait pour vous.

Notre sélection vidéo