Abonnez-vous pour 1€

Arnaud Bodart savoure la victoire du Standard: «La manière, on s’en fout un peu!»

Arnaud Bodart savoure la victoire du Standard: «La manière, on s’en fout un peu!»

«  Dans notre situation, c’est d’abord la victoire qui importait », confie Bodart, trop heureux que le Standard, à la rue à la fin du mois de décembre, soit revenu aussi vite, en 180 minutes de jeu seulement, aux portes du top 4. « Ce n’était certainement pas notre meilleur match, mais la manière, on s’en fout un peu. Dans le passé, il nous était arrivé de subir des défaites avec la manière… »

Pour signer cette deuxième victoire qui lui autorise à nouveau tous les espoirs, le Standard a pu compter sur une belle efficacité, défensive tant malgré sa domination de deuxième mi-temps le Cercle n’a pas été terriblement dangereux, mais aussi offensive, avec un but tombé des pieds de Lestienne sur une perte de balle coupable de Kanouté. Et sur une bonne dose de chance, Ugbo et Hotic ayant vu le ballon repoussé par les montants. « Dans le football, il faut toujours une part de réussite », dit encore Arnaud Bodart. « La chance nous avait abandonnés voici peu, lorsqu’on concédait peu d’occasions mais que l’adversaire parvenait quand même à nous battre. Ici, c’est un juste retour des choses ».

Le but de Maxime Lestienne, inscrit après une récupération et une ouverture de Nicolas Raskin, c’est exactement ce que Mbaye Leye veut voir. « Récupérer haut, jouer verticalement et finir l’action, c’est l’objectif ». Même si le Standard pourra longtemps remercier Franck Kanouté. « On s’est tiré une balle dans le pied », résume le capitaine Brugeois Jérémy Taravel. « Car à 0-1, on a dû dépenser beaucoup d’énergie, sur le plan mental mais aussi physique, pour tenter de recoller au score. »

En attendant, sans que tout ne soit pour autant parfait, le Standard est revenu dans le parcours, à deux points seulement de Charleroi et 3 de l’Antwerp. Mais à Sclessin, on ne veut pas pavoiser. « L’essentiel, en débutant l’année 2021, c’était de renouer avec la victoire », souligne Arnaud Bodart. « C’est doublement fait. En haut, les positions sont très serrées. Mais de gros matches (à Malines, contre Charleroi, à Ostende et au FC Bruges) nous attendent. Tout peut aller très vite dans l’autre sens aussi… »

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo