Abonnez-vous pour 1€

Le Standard renaît, Anderlecht et le Sporting de Charleroi à la peine: ce qu’il faut retenir de la journée en D1A (vidéos)

Vidéos
PhotoNews
PhotoNews

Un deuxième revers de rang pour Anderlecht

Décidément, le Sporting d’Anderlecht commence très mal cette année 2021. Après s’être installé dans le top 4 avant la trêve hivernale, le RSCA vient de subir deux défaites de rang. D’abord contre OHL, puis contre Eupen vendredi dernier. Sur la pelouse des Pandas (2-0), les Mauves n’ont pas été ridicules dans le jeu, mais ont une nouvelle fois peiné à la finition. Alors que les joueurs de Vincent Kompany ont dû jouer une grande partie du match à dix en raison de l’exclusion de Kemar Lawrence, ils ont craqué deux fois en fin de match. Au profit de Smail Prevljak, le buteur germanophone, qui replace ainsi Anderlecht dans le peloton de poursuivants.

L’Excel Mouscron quitte la lanterne rouge

Victorieux du Racing Genk en allant au combat sur un terrain enneigé et boueux (2-0), l’Excel Mouscron s’est mis en meilleure position au classement avant d’aborder deux rendez-vous importants contre des rivaux directs pour le maintien. Cette fois, il ne faudra plus se louper contre Waasland-Beveren, le « nouveau » dernier de la classe. Ce samedi, les Hurlus ont pris la mesure des Limbourgeois grâce à des réalisations de Fabrice Olinga, à la demi-heure de jeu, et de Serge Tabekou. Bien aidés, il est vrai, par l’exclusion rapide de Cuesta.

Compte tenu des conditions climatiques et du sentiment que l’Excel n’a tout mis en œuvre pour que la rencontre se déroule le mieux possible, Genk de jouer son va-tout devant la justice, en espérant bénéficier d’une victoire sur tapis vert.

Les Zèbres n’avancent plus

Le Sporting de Charleroi est au point mort. Alors que les Zèbres avaient bien terminé l’année 2020, ils viennent de concéder une troisième défaite de rang. Après l’Antwerp et Ostende, c’est Malines qui est venu à bout des Carolos, ce samedi soir, sous la neige (0-1). Les hommes de Karim Belhocine font une très mauvaise opération dans la course au top 4, eux qui y figurent depuis le début de saison. Si la mauvaise série devait se poursuivre, il n’est pas assuré que les Zèbres soient dans les Playoffs 1. De son côté, Malines a signé une quatrième victoire de rang, se donnant ainsi de l’air par rapport au bas du tableau… et en se rapprochant de la première partie du tableau par la même occasion.

Le joli coup de Vercauteren et l’Antwerp

Pour sa première véritable sortie sur le banc de l’Antwerp, Franky Vercauteren – qui avait manqué le déplacement à Malines en raison de sa quarantaine – a réussi un très joli coup en s’imposant sur la pelouse gantoise (0-1). Permettant ainsi au Great Old de remonter à la troisième place du classement, alors que les Buffalos restent englués dans le ventre mou. Les joueurs de l’ancien coach d’Anderlecht ont pu compter sur un brin de réussite, avec le penalty de Sven Kums repoussé par le poteau. À un quart d’heure du terme, Martin Hongla offrait les trois points aux Anversois, tandis que Sinan Bolat ne pouvait qu’effleurer la tentative adverse.

Leye et le Standard enchaînent

Deuxième match de Mbaye Leye à la tête du Standard et deuxième victoire. En peu de temps à Sclessin, le nouveau coach des Rouches a ramené de la sérénité… et des points. C’est sans doute bien là l’essentiel. Si la manière n’y est pas encore, les joueurs liégeois ont signé un deuxième succès en quelques jours. Cette fois, c’est au Cercle de Bruges qu’ils se sont imposé grâce à une réalisation en début de partie de Maxime Lestienne, sur un service de Nicolas Raskin. Et ils ont pu compter sur un petit brin de chance, eux qui ont été sauvés à deux reprises par leurs montants. Dorénavant, la mission sera de confirmer avec une série de quatre matches, dont trois déplacements et le choc wallon contre les Zèbres, en l’espace de onze jours.

Losada quitte le Beerschot pour la MLS

Sale dimanche pour le Beerschot qui s’est lourdement incliné contre Bruges (0-3) et qui a perdu son coach. Auteur d’un début de saison prometteur après être monté en D1A, le club anversois voit Hernan Losada (38 ans), son entraîneur à succès depuis 2019, quitter le Kiel. Le technicien argentin rejoint DC United, à Washington, l’ancien club d’un certain Wayne Rooney, qui a remporté la MLS à quatre reprises dans son histoire. Après Thorup et Leko, c’est le troisième entraîneur, cette saison, qui rend son tablier sans être poussé vers la sortie par ses dirigeants. Ce départ peut être considéré comme une gifle que les dirigeants locaux n’ont sans doute pas vu venir. Et qui risque de sonner le glas des ambitions de playoffs pour la fin de saison.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo