Abonnez-vous pour 1€

Rallye Monte-Carlo: Neuville frappe un grand coup, Ogier reprend la tête (vidéo)

Vidéo
Photonews
Photonews

Cette fois, et pour la première fois de l’épreuve, il n’y avait plus d’hésitation à avoir : tous les pilotes sont partis sur des pneus cloutés, samedi matin. Et ont quitté un parc de service partiellement dévasté dans la soirée de samedi par une tempête qui a endommagé de nombreuses structures, pour affronter deux spéciales de 18 et 20 km copieusement recouvertes de neige et de glace.

Tout droit dans la 1re spéciale du jour

La première spéciale matinale avait permis à Ogier de reprendre le leadership à son équipier Evans, tandis que Neuville avait perdu 42 secondes à l’issue d’une spéciale dans laquelle il avait notamment commis un tout droit. De son côté, Tanak avait perdu 1mn20 suite à une crevaison.

Mais alors que Thierry Neuville était ainsi repassé en 4e position devant son équipier estonien, c’est dans la deuxième spéciale du jour qu’il a frappé un grand coup en signant le « scratch » devant Loubert, Sordo, Rovanpera et Katsuta, mais surtout 42 secondes devant Ogier ! De quoi lui permettre de revenir dans le sillage immédiat de Rovanpera, tout en restant à une cinquantaine de secondes du septuple champion du monde, toujours accroché à la 1re place devant son équipier Evans.

Neuville : « Pourtant, j’hésite encore trop »

« On a fait une bien meilleure spéciale que la précédente », constatait Neuville. « On avait un rythme bien meilleur. Pourtant, je continue à ne pas être très à l’aise dans la voiture. J’hésite sur beaucoup de situations. Mais bon, cela s’est bien passé quand même. »

En effet, dans cette deuxième spéciale de la matinée, Tanak vivait une deuxième crevaison et perdait énormément de temps. Mais surtout, alors qu’il n’avait pris qu’une roue de secours, on pouvait craindre qu’il soit contraint à l’abandon.

De leur côté, les trois pilotes Toyota reconnaissaient manquer cruellement de grip, sans bien savoir expliquer pourquoi ! Le trio engagé par le constructeur japonais apparaissait toujours aux trois premières places, avec Ogier devant Evans (à 14,3 sec.), Rovanpera (à 50,3 sec.), et Neuville (Hyundai, à 51,7 sec.). Pour la première fois de ce rallye, le pilote Hyundai pouvait ambitionner de monter sur le podium. Une spéciale était encore au programme de ce samedi, peu après midi, avant que les concurrents ne rejoignent la Principauté de Monaco.

Notre sélection vidéo