Abonnez-vous pour 1€

Cédric Cherain avec La Meuse au rallye Monte-Carlo: «Une dernière journée stressante mais on a franchi l’arrivée» (vidéo)

Vidéo
@News
@News

Ce dimanche, Cédric Cherain et Stéphane Prévot ont presque pu s’offrir une grasse matinée. Ils étaient priés de quitter le parc fermé à 7h30 ‘seulement’. Par rapport à l’horaire des jours précédents, c’était du luxe !

Le programme de la dernière journée du Monte-Carlo (4 spéciales, soit 54,48 km chronométrés) n’avait pourtant rien d’une balade dominicale.

« Le 2e secteur était particulièrement gratiné », explique Cédric Cherain. « Après un départ sur une route sèche, il fallait composer avec de la neige tassée et de la glace vive. »

L’équipage s’en tirait pourtant fort bien en signant le 5e chrono de la catégorie WRC3.

Hélas, un souci mécanique survenait à 3 km de l’arrivée du secteur suivant.

« Le collecteur d’échappement s’est brisé net. Ce qui a entraîné une grosse perte de puissance. On a terminé ce tronçon au petit trot avec la crainte que le moteur casse dans la 15e et dernière spéciale. En mode ‘pépère’, on est pourtant arrivé au terme de la dernière difficulté. »

Tout en faisant route vers Monaco où il devait ranger sa Skoda Fabia, Cédric Cherain dressait le bilan :

« Je suis évidemment ravi d’avoir réalisé un rêve de gosse et plus encore d’être allé au terme de ce Monte-Carlo qui n’était vraiment pas facile. Mais je ne vais pas vous cacher une part de déception. À l’exception de la journée de samedi où nous n’avons pas rencontré de problème, les autres étapes ont été émaillées d’incidents à différents niveaux. Avant le départ, nous espérions le top 5 en WRC3 et je reste persuadé que c’était possible. Les aléas de la course, avec des crevaisons et des soucis techniques, nous ont fait rétrograder au classement. Il faut accepter cette règle du sport automobile. Cela dit, je suis ravi de l’expérience. »

Pour Cédric De Cecco, engagé lui aussi en WRC3 sur une Skoda Fabia, le scénario était presque parfait.

« Comment ne pas être ravi d’un tel résultat ? », nous lançait-il. « Je termine à la 5e position en WRC3 et à la 21e place du classement général. C’était mon 1er Monte-Carlo mais ma 2e participation à une manche WRC puisque j’étais au départ du rallye de Monza. »

Notre sélection vidéo