Abonnez-vous pour 1€

Des gros changements attendus sur les plateformes en ligne comme Netflix, Prime ou Disney+: bientôt 10% des productions seront Belges!

Des gros changements attendus sur les plateformes en ligne comme Netflix, Prime ou Disney+: bientôt 10% des productions seront Belges!
D.R.

Le parlementaire wallon Olivier Maroy (MR) ancien journaliste de la RTBF, défend ce nouveau (et colossal) projet SMA. Depuis son départ de la télévision, il y a 7 ans, il a vu « une multitude de nouveaux acteurs, les plateformes, apparaître » dans le paysage audiovisuel belge. « Mais elles échappaient à l’ancien décret SMA » (Service de Médias Audiovisuels). »

Le désir est grand, désormais, du côté de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de rétablir l’équilibre dans la régulation, afin que tous puissent jouer à armes égales. « On étend le périmètre des règles du jeu », nous dit le parlementaire. Par « règles », on entend celles dont le CSA (qui régule aujourd’hui uniquement les télévisions linéaires belges) est le gardien, notamment sur la protection des mineurs.

► « Ces plateformes devront consacrer une partie de leur chiffre d’affaires réalisé en Belgique à des productions de chez nous. »

► Le décret prévoit que les plateformes devront produire 10 % de l’ensemble des catalogues des Netflix, Amazon Prime et autres Disney+ qui auront été produits chez nous.

► Concrètement, voilà ce que cela signifie.

Notre sélection vidéo