Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Le Covid-19 a entraîné une hausse des aides financières allouées par les universités

Le Covid-19 a entraîné une hausse des aides financières allouées par les universités
Belga

A l’UCLouvain à titre d’exemple, 1.161 élèves ont obtenu des aides spécifiquement liées aux difficultés générées par la pandémie pendant l’année scolaire 2019-2020, pour un montant total de 683.255 euros. Il s’agit pour l’université d’une augmentation de 155% par rapport au nombre total d’étudiants ayant bénéficié d’aides financières pour l’année scolaire 2018-2019. «Outre les aides ordinaires qu’on donne chaque année, nous avons procédé à des aides pour les étudiants qui ont perdu leur job, les étudiants internationaux qui ont perdu leur garant et les étudiants qui étaient dans des situations humanitaires importantes.», explique Florence Vanderstichelen, directrice du Service d’aide aux étudiants. «On a mis toute notre équipe, c’est-à-dire 12 assistants sociaux sur ces aides «spéciales Covid». De mars à juin, ils n’ont quasi fait que cela», rajoute la directrice.

A l’ULB, 264 étudiants ont bénéficié d’une aide spécifique Covid pour un montant total d’environ 245.333 euros, pendant la dernière année scolaire. Xavier Boeve du Service Social Étudiants explique cette différence : «l’année dernière les étudiants sont venus en plus grand nombre pour bénéficier d’aides classiques. Comme ce sont des étudiants qui de toutes façons auraient eu droit à une aide, nous avons décidé de ne pas classer ces aides en tant qu’aides Covid». Au total, 1.666 étudiants de l’ULB ont bénéficié d’aides financières directes l’année scolaire dernière, contre 1.427 étudiants pour l’année 2018-2019, une augmentation de 16% donc.

Outre l’augmentation de ses aides financières, le Service Social de l’ULB a également remarqué une augmentation d’étudiants se tournant vers les CPAS et une grande demande de la part des étudiants provenant de pays dits en voie de développement. Ces étudiants qui doivent avoir un garant pour venir étudier en Belgique, ne peuvent théoriquement pas faire de demande aux services sociaux, dont les CPAS. L’université traite exceptionnellement ces dossiers vu l’impact de la crise sanitaire sur la situation économique de certains garants.

Notre sélection vidéo