Notre destination de la semaine: balade nature à Robertville

Le lac est aussi un site touristique.
Le lac est aussi un site touristique. - D.R.

La région est tout simplement magnifique ! Du printemps à l’automne, la région revêt une robe verte luxuriante alors que l’hiver, elle se cache sous un épais manteau de neige. Son lac est le principal atout touristique de cette bulle des Fagnes située à quelques kilomètres du Signal de Botrange. La région est également connue pour son imposant château médiéval de Reinhardstein.

On s’y rend plutôt au printemps ou l’été croyant qu’en fin et début d’année, la circulation y est moins aisée. L’hiver, la neige ne paralyse pourtant pas la région, les Fagnards étant de scrupuleux prévoyants. La neige en est sa fierté. Chacun possède d’une pelle géante pour dégager le manteau blanc. Les voitures équipées de pneus adéquats circulent aussi aisément que prudemment. Dans la région, emmitouflés dans leurs habits molletonnés, villageois et touristes de passage sillonnent les sentiers balisés de piquets colorés qui tranchent avec la blancheur immaculée de la neige. Les enfants sortent les luges et dévalent les pentes enneigées.

Du printemps à l’automne, les balades attirent les curieux et amoureux de la nature à la rencontre d’une flore et d’une faune riches et diversifiées et des tourbières, fruit de la décomposition des plantes dans un terrain humide. Les tourbières ont été une ressource très importante pour les habitants de la région qui l’utilisaient la tourbe spongieuse et légère comme combustible pour chauffer les habitations.

Un barrage

Bien qu’existant déjà au Moyen Âge, le village fagnard de Robertville renaît voici un peu moins d’un siècle. Sept ans après sa signature, les teneurs du traité de Versailles placent les Cantons de l’est en territoire belge. Le baron Haltia, haut-commissaire du Roi, entérine la décision de construire trois barrages sur la Warche : un à Bütgenbach, un à Robertville et en aval, un à Malmedy qui ne sera jamais édifié.

36 mois de labeur qui se terminent en 1928. Le barrage de Robertville peut enfin entrer en fonction pour assurer l’approvisionnement en eau potable de la région de Malmedy ainsi que pour la production d’énergie par le biais d’une centrale hydroélectrique.

62 ha, 8 000 000 de m3 d’eau lovés dans un écrin du parc naturel des Hautes-Fagnes-Eifel. Sa profondeur maximale est de 54,5 mètres.

Le lac est aussi un site touristique qui fait le bonheur des adeptes du kayak, du canoë, de la pêche, de la randonnée, du VTT et du golf.

Habituellement, l’hiver commence dans la bonne humeur par le cortège aux lanternes et les feux de Saint-Martin, allumés en grande pompe dans plusieurs villages début novembre, pour conjurer l’arrivée de la saison morte et froide et rappeler un geste de partage légendaire.

Les mois qui suivent sont rythmés par les concerts des différents groupes musicaux du coin.

Botrange  : ne confondez Signal et Centre Nature de Botrange. Le signal, c’est le toit de notre pays (694 au-dessus du niveau de la mer) ; sur place, rien d’extraordinaire. Quelques mètres plus loin, le Centre Nature est un musée avec un parcours-découverte de la région et un centre d’accueil pour vous familiariser très vite avec les Hautes Fagnes. Été comme hiver, c’est aussi un point de départ de sentiers balisés qui vous emmènent dans les profondeurs du parc Naturel.

Le château de Reinhardstein  : C’est l’un des plus beaux châteaux féodaux de notre pays et sans conteste le plus impressionnant ! Son emplacement interpelle. Contrairement aux autres châteaux forts construits en hauteur, il a vu le jour sur un promontoire rocheux dominant une vallée verdoyante ; ce qui au moment de sa construction au 14ème siècle posait peu de problème car l’artillerie n’existait pas encore.

Montjoie   : une jolie petite ville allemande avec des maisons à colombages. Montjoie est située en Eiffel dans la vallée de la Roer, à une trentaine de km de Robertville. La ville était également un pôle d’attractions pour les riches tisserands d’Europe.

Notre sélection vidéo