Abonnez-vous pour 1€

Troisième grève des femmes en Belgique le 8 mars pour «rendre visible le travail invisible dévalorisé que les femmes accomplissent au quotidien»

Troisième grève des femmes en Belgique le 8 mars pour «rendre visible le travail invisible dévalorisé que les femmes accomplissent au quotidien»
Belga Image

L’organisation part du constat que les réalités dénoncées les années précédentes (précarité des femmes, sous-valorisation des secteurs féminins, violences faites aux femmes, etc.) se sont aggravées lors de la crise sanitaire. Cette dernière a, selon l’organisation démontré l’importance capitale des femmes dans l’économie réelle. « Sans nous, le monde se serait vraiment arrêté. La santé, la grande distribution, l’enseignement, le soin aux enfants et aux personnes âgées, etc. sont des secteurs portés majoritairement par les femmes souvent précaires et aux conditions de travail difficiles. »

En faisant du 8 mars 2021 un jour de grève pour toutes les femmes de Belgique, le collectif souhaite obtenir des avancées concrètes vers une société plus égalitaire. Les revendications portées par le collectif incluent de nombreuses problématiques telles que les violences, l’éducation, la précarité économique ou encore les discriminations racistes.

Des groupes de mobilisation locaux préparent déjà des actions à Anvers, Bruxelles, Hasselt, Mons, Charleroi, Gand, Liège, Louvain, Courtrai, Namur et Tournai pour rassembler et soutenir les grévistes.

La CSC et la FGTB soutiennent l’appel à la grève lancé par le Collecti.e.f 8 maars.

Notre sélection vidéo