Abonnez-vous pour 1€

57 policiers belges sont décédés l’année dernière!

57 policiers belges sont décédés l’année dernière!
Vincent Rocher

Le taux de suicide chez les policiers est en baisse pour 2017. Alors qu’il était très élevé les années précédentes, 8 cas ont été relevés entre janvier et décembre 2017. Un chiffre qui est en baisse par rapport aux dernières statistiques en la matière, mais la Belgique détient malgré tout un des taux les plus élevés en Europe. En 2016, 16 cas avaient été comptabilisés. Il y en avait même eu 20 en 2015, 13 en 2014 ou 18 en 2013.

« Huit suicides sur 57 décès, c’est « peu » par rapport aux années précédentes puisqu’on a eu des pics à 20 suicides par an, soit deux fois la norme nationale », déplore Vincent Gilles, président du syndicat libéral SLFP Police. Mais il a aussi une autre lecture du sujet. Car hormis les 8 suicides, il y a 7 décès accidentels, à domicile ou hors service. Et 42 décès à cause d’une maladie. « Il me semble que, de manière globale, nous devons déplorer plus de décès que les autres années. Dès lors que les suicides et accidents du travail diminuent, cela signifie que la maladie augmente. C’est un indicateur de la pyramide des âges dans notre secteur et du fait que notre revendication de maintenir le niveau de recrutement à 1.600 plutôt que de le ramener à 1.000 est bien fondée et n’a rien de corporatiste : il y va du maintien de la qualité du service policier à la population. Car derrière ces 42 décès par maladie, il y a un nombre très élevé de collègues en fin de carrière avec des réductions médicales de capacité physique (par exemple, exempts de nuits). »

Notre sélection vidéo