Abonnez-vous pour 1€

Le roi Philippe entre deux feux à l’île d’Yeu: le souverain a reçu un permis «illégal»!

Belga
Belga

Entre le roi Philippe et l’île d’Yeu, c’est une histoire d’amour qui remonte au moins à l’été 2009. Durant plus de dix ans, il a loué une maison avec sa famille à un propriétaire belge, du côté de la pointe de la Sablière, au sud-est de l’île éloignée de 18 km des côtes vendéennes. Le 29 janvier, nos confrères d’Ouest France ont révélé que le souverain avait acheté une demeure, en 2019. Elle est située de l’autre côté de l’île, au nord-ouest, près de la pointe du But. Une maison qu’il compte faire rénover par des architectes du coin.

Une maison à... restaurer!
Une maison à... restaurer! - DR

Rien de spécial jusque-là si ce n’est que le Roi se trouve entre deux feux. D’un côté, il y a la mairie qui a accepté les deux permis de construire qu’il a introduits en mars et en août 2020. De l’autre, il y a le chef de file de l’opposition, Patrice Bernard qui est à la tête de la formation « M’Yeu Ensemble ». Lors du dernier conseil municipal, ce boucher de profession n’a pas digéré que ce chef d’État ait eu, estime-t-il, un « passe-droit ». Il l’a dit au maire, Bruno Noury.

► « C’est scandaleux ! » : Patrice Bernard réagit ici et estime que le Roi bénéficie d’un traitement de faveur

► L’exception faite au souverain serait toute justifiée : voici pourquoi

Notre sélection vidéo