Abonnez-vous pour 1€

Depuis Melbourne, Elise Mertens rassure après ses problèmes à l’épaule: «Je suis à nouveau à 100%»

Depuis Melbourne, Elise Mertens rassure après ses problèmes à l’épaule: «Je suis à nouveau à 100%»
AFP

Forfait lors de ce qui aurait dû être sa reprise 2021 à Abou Dhabi, début janvier, en raison d’une épaule douloureuse, Elise Mertens (20e mondiale) a joué et remporté son premier match de la saison, ce mardi, à Melbourne. Bye au premier tour du « Gippsland Trophy », elle s’est qualifiée pour les huitièmes de finale face à la Japonaise Hibi (182e) sur un double 6-2. « C’était particulier car c’est une joueuse un peu surprenante qui utilise pas mal de slices, et surtout, parce que c’était le tout premier match de l’année : j’étais assez excitée. C’était un peu étrange… L’attente a été longue avec, en plus, mon forfait à Abou Dhabi. Mais je suis contente de ma rentrée. Mon épaule a bien tenu, j’ai assez bien servi, ça fait du bien de gagner comme ça et de pouvoir jouer un autre match. Je suis à nouveau à 100 % ».

En 2020, et avec les circonstances qu’on connaît, Elise Mertens a été la joueuse du circuit à avoir remporté le plus de matches (34 victoires pour 13 défaites), ce qui lui a permis aussi de terminer la saison dans le top 20. « Et pour la troisième année d’affilée, ce n’est pas mal », commente-t-elle directement. « L’objectif pour cette saison sera de continuer sur cette belle lancée et sur la confiance que j’ai acquise fin de l’année dernière. Il me faudra bien performer dans les Grands Chelems et dans les grands tournois car c’est là que tout se joue. Avec le niveau que j’avais, et encore plus de constance, ça devrait me mener au top-15, et on verra ensuite. Mais je veux continuer à rester d’abord concentrée match par match, c’est le meilleur moyen d’avancer. Durant la quarantaine, j’ai pu m’entraîner 14 jours avec mon amie Aryna Sabalenka (la 7e mondiale sera à nouveau sa partenaire de double à l’Open d’Australie). Elle frappe vraiment fort, elle vient de remporter trois tournois d’affilée, c’était vraiment intéressant pour moi de tenter de rivaliser avec elle, de frapper même plus fort qu’elle parfois (elle sourit), même si un entraînement reste un entraînement. Ce fut un peu long cette quarantaine dans la chambre, malgré les exercices physiques et… Netflix, mais je n’ai pas à me plaindre par rapport aux filles qui n’ont pas pu sortir du tout ! »

Ce mercredi, Elise tentera de se qualifier pour les quarts de finale contre la Française Caroline Garcia (44e), une de ses bêtes noires sur le circuit (0 victoire, 3 défaites). « Elle m’avait encore battue au 3e tour du dernier Roland-Garros. 7-5 dans le 3e set… Elle a vraiment un bon service et du kick sur sa deuxième balle. Je vais devoir rester agressive car si je suis trop loin de ma ligne de fond, contre elle, je suis en problème. Ce sera un bon test pour voir où j’en suis déjà. Car l’objectif, ça reste tout de même d’être prête pour l’Open d’Australie, lundi. »

Notre sélection vidéo