Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: l’état d’urgence prolongé au Japon sur une partie du pays

Coronavirus: l’état d’urgence prolongé au Japon sur une partie du pays
Belga

Cette prolongation d’un mois couvrira 10 des 11 départements actuellement concernés par cette mesure, a déclaré le Premier ministre Yoshihide Suga lors d’une réunion avec le groupe de travail chargé d’orienter la réponse du gouvernement face à la crise sanitaire.

L’état d’urgence, qui était en vigueur depuis début janvier, a été levé dans un département, mais « nous avons décidé de (le) prolonger jusqu’au 7 mars » dans les dix autres, a-t-il dit.

M. Suga a promis de lever « progressivement » l’état d’urgence dans les zones où la situation s’améliore, « sans attendre » le 7 mars. Il s’est félicité de « la baisse » du nombre de personnes atteintes du coronavirus au Japon grâce à « la réduction des heures d’ouverture des restaurants ».

La prolongation de l’état d’urgence était attendue et, dès mardi matin, le porte-parole du gouvernement Katsunobu Kato avait déclaré que la situation nécessitait « la vigilance pendant un certain temps ».

L’état d’urgence au Japon est beaucoup plus souple que les mesures de confinement imposées dans d’autres pays. Il appelle principalement à privilégier le télétravail et à la fermeture des bars et des restaurants à 20H00.

Un projet de loi actuellement en cours d’examen au Parlement prévoit des amendes pour les établissements qui ne s’y plieraient pas.

Le Japon a été relativement épargné par la pandémie, avec moins de 5.800 décès recensés depuis janvier 2020, selon des chiffres officiels. Mais le système de santé est de plus en plus surchargé et le soutien de la population à l’état d’urgence était fort.

Notre sélection vidéo