Abonnez-vous pour 1€

Alain, accusé d’avoir tripoté sa petite-fille pendant les vacances: «J’ai essayé d’oublier mais je fais des cauchemars»

Alain, accusé d’avoir tripoté sa petite-fille pendant les vacances: «J’ai essayé d’oublier mais je fais des cauchemars»
C.H.

Selon l’enfant, les faits se sont déroulés durant les vacances de Pâques, dans le midi de la France. C’est le 23 août 2018 qu’elle en a parlé à sa maman: « J’ai essayé d’oublier mais je fais des cauchemars, je n’y arrive pas ». C’est le même jour que la maman dépose plainte à la police. Cet empressement peut s’expliquer par un légitime intérêt maternel. Mais selon la défense, il peut aussi s’expliquer par le conflit ouvert qui oppose les parents de la petite Louna depuis leur séparation…

La petite a évoqué des faits désagréables. Un soir, elle serait allée au café avec son « papy », dans le village où ils séjournaient. En revenant à la maison, il lui aurait embrassé les seins avant de lui proposer de toucher son sexe…

► « Mon client ne présente pas la moindre trace de déviance sexuelle » : l’avocat d’Alain plaide l’acquittement

► Retrouvez ici les déclarations des différents avocats et l’avis du parquet