Abonnez-vous pour 1€

Un iceberg géant, menace pour l’écosystème de certaines îles, se brise

Un iceberg géant, menace pour l’écosystème de certaines îles, se brise
Isopix

Cette annonce constitue une bonne nouvelle pour l’écosystème de l’île britannique de Géorgie du Sud. Plusieurs milliers de manchots royaux vivent sur l’île, à côté de gorfous dorés, de manchots à jugulaire et de manchots papous. Des phoques et des albatros hurleurs sont également présents en Géorgie du Sud.

Si l’iceberg, dénommé A68, s’échouait à proximité de l’île, il aurait pu mettre à mal la capacité des oiseaux adultes à nourrir leurs petits, menaçant leur survie, mais aussi celles des bébés phoques, avaient pointé des scientifiques en novembre.

Mais le massif a entre-temps changé de direction et de nombreuses fissures ont été constatées la semaine dernière, donnant naissance à plusieurs blocs de glace de dimensions plus petites. « Aujourd’hui, la plus grosse partie de l’A68 semble se diriger vers le sud et se trouve à quelque 225 kilomètres de la Géorgie du Sud », indique l’Agence dans un communiqué précisant que les morceaux de l’iceberg semblaient s’écarter de l’île et les uns des autres.

Cet iceberg était un géant de mille milliards de tonnes qui s’est détaché en juillet 2017 de la plateforme glaciaire Larsen C, collée à la péninsule antarctique. Il était considéré comme l’une des plus grosses montagnes de glace de l’ère moderne avant qu’il ne commence à se morceler.

Notre sélection vidéo