Abonnez-vous pour 1€

Crise au Venezuela: l’administration Biden n’entend pas parler «directement» à Maduro

Crise au Venezuela: l’administration Biden n’entend pas parler «directement» à Maduro
Belga

« Je ne m’attends certainement pas à ce que ce gouvernement dialogue directement avec Maduro », a dit le porte-parole du département d’État Ned Price devant la presse. « Nous ne nous attendons certainement à aucun contact avec Maduro dans un avenir proche », a-t-il ajouté, dans la droite ligne de la position du précédent gouvernement de Donald Trump. « Nicolas Maduro est un dictateur, cela ne fait aucun doute », a encore insisté Ned Price.

L’administration Biden avait déjà dit qu’elle considérait l’opposant Juan Guaido comme président par intérim du Venezuela -- comme l’administration Trump.

Le porte-parole a expliqué que l’objectif était de « soutenir une transition démocratique pacifique au Venezuela, à travers des élections présidentielle et législatives libres et justes », et cela en travaillant avec les alliés latino-américains et européens.

Le département d’État fait état d’une rupture avec la politique du précédent gouvernement américain. Ned Price a ainsi confirmé que les États-Unis entendaient désormais garantir aux quelque 200.000 Vénézuéliens qui se trouvent sur leur territoire le « statut de protection temporaire » qui protège d’une expulsion et octroie un droit de travail.

Notre sélection vidéo