Abonnez-vous pour 1€

«Il est devenu l’une des rares portes ouvertes sur l’extérieur…»: le Belge encore plus distrait par son GSM en conduisant à cause du Covid?

«Il est devenu l’une des rares portes ouvertes sur l’extérieur…»: le Belge encore plus distrait par son GSM en conduisant à cause du Covid?
123RF

« Selon une étude de Gobal Digital Overview, nous passons 2h05 par jour sur notre téléphone, contre 1h55 un an plus tôt », pointe Michaël Scholze, de l’Agence wallonne pour la Sécurité routière. « Avec la crise sanitaire, nous avons eu moins de contacts sociaux directs et le présentiel s’est réduit. Le GSM est devenu l’une des rares portes ouvertes sur l’extérieur. »

Nous sommes plus accros au smartphone, au risque de virer nomophobes. « La nomophobie, c’est la peur de rater une information sur son téléphone. Ce problème ne concerne pas que les jeunes », souligne-t-il.

La tendance n’est pas sans susciter de l’inquiétude au niveau de la sécurité routière.

Rappelons que la distraction est déjà responsable de 5 à 25 % des accidents.

L’AWSR redoute clairement un risque plus élevé à cause de l’usage accru du smartphone.

Notre sélection vidéo