Abonnez-vous pour 1€

L’Open Vld réclame un encadrement juridique des militaires dans la rue

L’Open Vld réclame un encadrement juridique des militaires dans la rue
Belga

La déclaration gouvernementale de la coalition Vivaldi prévoit de mettre un terme à l’Opération Vigilant Guardian (OVG) commencée en 2015 au lendemain du démantèlement d’une cellule terroriste à Verviers. Le gouvernement a décidé au mois de novembre de réduire progressivement le nombre de militaires en rue et de fixer la fin de l’opération au 1er septembre prochain «si le niveau de menace (terroriste) demeure constant».

«C’est une bonne chose. L’ordre public et la sécurité sont l’affaire des services de police, ils sont formés pour cela. Ce n’est pas la tâche des militaires», expliquent les députés libéraux qui estiment toutefois qu’un cadre juridique doit être tracé pour l’avenir si la présence des militaires en rue s’avérait à nouveau indispensable.

«Nous devons agir maintenant de manière à être prêts si des circonstances exceptionnelles se présentent», ajoutent-ils.

Ce cadre réglerait notamment les cas où les militaires sont confrontés à des actes sans lien avec le terrorisme, comme un vol ou une agression.

Si la ministre ne prend pas l’initiative, les députés le feront depuis le parlement.

Notre sélection vidéo