Abonnez-vous pour 1€

Décès tragique de Béatrice, 52 ans, à Boussu: «Des lésions profondes ont été découvertes sur la tête de la victime», indique le parquet

Béatrice avait 52 ans.
Béatrice avait 52 ans. - N.E./D.R.

Comme nous vous l’expliquions dans notre édition de ce jeudi, un incendie mortel a eu lieu à Boussu dans une habitation du quartier de la Sentinelle mercredi vers 18h30. Les services de secours n’ont rien pu faire pour sauver l’occupante des lieux, Béatrice, âgée de 52 ans.

« Aucun suspect »

Que s’est-il passé ? Le parquet de Mons a réagi et a confirmé que selon les premiers éléments de l’enquête, l’hypothèse de départ était celle d’un incendie accidentel. « Cet incendie aurait pu être provoqué par la victime elle-même qui se serait endormie en fumant dans son fauteuil », précise le parquet de Mons.

Pompiers et policiers sont rapidement intervenus ce mercredi.
Pompiers et policiers sont rapidement intervenus ce mercredi. - N.E.

Le parquet de Mons explique toutefois que l’examen du corps de la victime par un médecin légiste ne permet pas d’exclure l’intervention d’un tiers. « Des lésions profondes à la tête ont été découvertes. » La piste criminelle n’est donc pas écartée. « Mais il n’existe pour l’heure aucun suspect », précise le parquet.

Dossier à l’instruction

Le dossier a été mis à l’instruction. Les autorités judiciaires doivent se rendre sur place ce jeudi après-midi. Une autopsie du corps sera également pratiquée.

Notre sélection vidéo