Abonnez-vous pour 1€

ÉDITO – La petite victoire de la saint Valentin…

Demetrio Scagliola, Rédacteur en chef
Demetrio Scagliola, Rédacteur en chef

Pourtant, derrière ce storytelling positif et romantique, se cache peut-être l’un des moments décisifs de la pandémie. Pour la première fois depuis très longtemps, le monde politique a pris ses responsabilités et son courage à deux mains, pour aller à l’encontre des avis des experts. Le dernier rapport du GEMS était clairement défavorable à la réouverture des métiers de contact, là où les présidents de parti, dans leur grande majorité, se prononçaient en faveur de la reprise à partir du 13 février. C’est assez rare pour être souligné et sans doute faut-il y voir une conséquence plus ou moins directe du bras de fer récent entre experts et politiques et le recadrage des scientifiques par le Premier ministre.

Si le débat fait toujours du bien en démocratie, les attaques et les invectives déplacées ne font jamais avancer les idées. Et les sorties intempestives des experts n’ont pas toujours servi la cause sanitaire et la compréhension des mesures.

Néanmoins, derrière ce bras de fer, il est toujours question du virus, de contaminations, d’hospitalisations et de décès. On espère donc que cette petite ouverture sera bien encadrée et les protocoles respectés. Sans cela, la petite victoire du monde politique pourrait vite se transformer en une victoire à la Pyrrhus

Notre sélection vidéo