Abonnez-vous pour 1€

Un variant «peu répandu» identifié au sein d’un cluster dans une maison de repos en France: 27 résidents ont perdu la vie

Un variant «peu répandu» identifié au sein d’un cluster dans une maison de repos en France: 27 résidents ont perdu la vie
Belga

Un foyer de Covid-19 s’est déclaré au sein d’un Ephad de Chauny, dans l’Aisne en France. La quasi-totalité des résidents ont été infectés et 27 d’entre eux ont perdu la vie. Les autorités sanitaires ont identifié la présence d’un variant « peu répandu » dans le cluster. « Depuis l’apparition du premier cas de Covid-19, le 5 janvier, et malgré les mesures prises par l’établissement, l’Ephad Fontenelle de Chauny fait face à un cluster ayant touché à ce jour 106 résidents sur 111 et 57 professionnels sur 70 », a indiqué l’Agence régionale de santé, dont les propos sont rapportés par nos confrères de la Voix du Nord.

Et c’est surtout la présence d’un variant « peu répandu » qui interpelle. Comme l’explique l’ARS, le séquençage effectué sur 30 prélèvements a permis d’identifier la présence d’un variant sur 25 patients. « Il s’agit d’un variant connu, appartenant au lignage 19B », précise l’Agence, « un lignage peu répandu dans le monde et en Europe ». Ce variant avait déjà été détecté depuis fin décembre dans des clusters au Moyen-Orient et aux États-Unis. Mais aussi en Europe, en Suisse et en France depuis janvier.

L’Agence précise qu’on ignore encore si ce variant est plus contagieux ou plus dangereux mais il n’est pas considéré comme « faisant partie des variants préoccupants, au même titre que les variants découverts au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil » par le CNR Institut Pasteur.

Si plus aucun cas n’a été détecté depuis plus de 10 jours chez les résidents et depuis près d’une semaine chez le personnel, une dizaine de prélèvements sont toujours en cours d’analyse. Les tests de dépistage positifs réalisés dans la région entre le 4 et le 9 février feront aussi l’objet d’une analyse.

Notre sélection vidéo