Abonnez-vous pour 1€

Plan de relance européen: le gouvernement bruxellois s’accorde sur les mesures à proposer

Plan de relance européen: le gouvernement bruxellois s’accorde sur les mesures à proposer
Belga

Selon le cabinet du ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), le contenu de ces mesures pourra évoluer en fonction des discussions avec la Commission européenne et de l’articulation avec les projets soumis par les autres entités belges. Dans le cadre de ce travail, les remarques émises par les partenaires sociaux pourront être prises en compte. Chaque membre du gouvernement bruxellois porteur d’un ou plusieurs projets contribuera à la procédure de concertation avec Brupartners.

Au total, seize mesures ont été arrêtées par l’exécutif bruxellois. Celles-ci devront permettre de préparer l’avenir en recréant au plus vite de l’activité.

Le plan de relance est censé avoir un effet d’entraînement et de levier sur le reste de l’économie. Trois axes guident ces mesures: relancer l’activité, soutenir les citoyens, y compris les plus vulnérables et accélérer la transformation, notamment digitale, de l’économie.

Au stade actuel, les mesures relatives à la transformation digitale de la société pèsent 67,9 millions d’euros; celles relatives au social et au vivre ensemble, 129,5 millions d’euros dont plus des trois quarts consacrés à des mesures en faveur de l’emploi et des qualifications. La mobilité et les travaux publics s’y taillent la part du lion (140,5 millions). Quelque 120 millions seront consacrés à l’innovation, la durabilité et les mesures en faveur du climat (rénovation du bâti; rénovation énergétique; transition vers une mobilité zéro émission). Le volet productivité se voit affecter 69 millions d’euros.

En tout, les seize mesures pèsent 527 millions d’euros. Les futurs arbitrages devraient ramener ce montant à 395 millions d’euros, si l’on s’en tient à la répartition de l’enveloppe de 5,925 milliards d’euros finalement allouée à la Belgique convenue comme suit lors du comité de concertation du 12 janvier dernier: Fédéral, 1,250 milliard (soit 21% de l’enveloppe), Communauté/Région flamande 2,255 milliards, Région wallonne, 1,480 milliard; Bruxelles-Capitale 395 millions, Communauté française, 495 millions et Communauté germanophone, 50 millions.

Notre sélection vidéo