Abonnez-vous pour 1€

Deux agences de voyage liégeoises voulaient faire annuler l’obligation de mise en quarantaine au retour de vacances: rejeté!

Deux agences de voyage liégeoises voulaient faire annuler l’obligation de mise en quarantaine au retour de vacances: rejeté!

Lors de l’introduction de la demande, le mois dernier, toutes les personnes revenant de séjours à l’étranger dans des « zones rouges » devaient se placer en quarantaine et se plier à un double testing à la Covid-19. Depuis lors, les voyages non essentiels vers l’étranger sont tout simplement interdits.

« Le juge des référés francophone de Bruxelles a rejeté les demandes de la société Deck Travel car celle-ci n’a pas démontré l’urgence requise dans son chef », a indiqué vendredi à Belga le conseil de l’État belge, Me Emmanuel Jacubowitz.

Ce dernier et sa consœur défendant la Région wallonne, Me Patricia Minsier, avaient soutenu qu’un préjudice financier, tel qu’avancé par le demandeur, ne suffisait pas pour invoquer l’extrême urgence à agir, et donc le recours en référé.

La société gérant les deux agences de voyages à Liège contestait les mesures prises par arrêtés ministériels pour réglementer les retours de vacances à l’étranger, notamment l’obligation de se mettre en quarantaine. Elle contestait également les codes couleurs des destinations. Pour son conseil, Me Audrey Lackner, l’État belge et la Région wallonne ne prouvent pas que les voyages ont un impact dans la propagation du virus, ce qui conforte le caractère disproportionné de la mesure de quarantaine.

Notre sélection vidéo