Abonnez-vous pour 1€

ÉDITO – The Voice France: claque vocale, talents belges et toupet de Vianney

ÉDITO – The Voice France: claque vocale, talents belges et toupet de Vianney

Sauf que… Face à des monstres (et on pèse nos mots) de la chanson française (Marc Lavoine et Florent Pagny), à des voix aussi grandes que celles d’Amel Bent et du même Florent Pagny, on aurait plutôt tendance à retirer les gants et à se caler dans le coin. Mais non, pas Vianney. Il semble aimer la compèt’, un peu trop même, quitte à transformer une émission de télé – oui, certes, qui est un concours- en une succession de rounds. C’est drôle, ça « fait le show « comme on dit, mais c’est aussi parfois too much, voire même déplacé. Quand il prononce le terme « déchanter », jadis utilisé par le génie Goldman devant Céline Dion, on se dit que le jeune artiste va, là, un peu trop loin. Le jeunisme a ses limites… celles que l’impétuosité ne fixe pas. On y revient donc : on cherche « The voice ». Ou le titre doit-il être traduit pour que tout le monde le comprenne ? « We’re looking pour la voix », donc.

Mais passons. Le plus important n’était pas là, ce samedi soir des premières auditions à l’aveugle d’une saison 10 qui redonne ses lettres de noblesse au télé-crochet.

On ne devra pas forcer notre chauvinisme en évoquant les prestations époustouflantes des 3 représentants belges : Mentissa, Youssef et Nicolas. Un « strike » (on sort du ring de boxe et on s’adonne au bowling) pour les trois talents belges et une prestation assurément mémorable pour la jeune Mentissa qui a fait chavirer tous les cœurs, des coachs et des téléspectateurs. Oui, il y a de tels talents en Belgique. Mais comment notre pays peut-il être passé à côté ? On ne répondra pas à cette question mais on dira tout simplement : merci à la France et à ses grands artistes… qui nous mettent en lumière.

Notre sélection vidéo