Abonnez-vous pour 1€

Elise Mertens remporte le Gippsland Trophy: «Ça me donne un superbe boost avant le premier Grand Chelem de la saison»

Vidéo
Elise Mertens remporte le Gippsland Trophy: «Ça me donne un superbe boost avant le premier Grand Chelem de la saison»
Belga

Le tennis belge s’est levé tôt, ce dimanche, pour fêter le 6e titre en simple de la carrière d’Elise Mertens (25 ans et 20e mondiale), à Melbourne ! La Limbourgeoise a remporté le « Gippsland Trophy », une épreuve disputée à Melbourne Park en guise d’ultime préparation à l’Open d’Australie qui débute ce lundi. Elle s’est imposée en deux sets 6-4, 6-1 et après 1h10 de jeu en finale face à l’Estonienne Kaia Kanepi, 35 ans, 94e mondiale. Voilà qui ponctue une superbe semaine pour Mertens qui avait battu vendredi, en quart, l’Ukrainienne Elina Svitolina, soit la 5e victoire de sa carrière face à une top 5, avant de bénéficier du forfait, samedi, de la Japonaise Naomi Osaka (3e mondiale). Elise a disputé, ce dimanche la 9e finale de sa carrière sur le circuit WTA, et elle compte donc désormais six titres en simple à son palmarès, après Doha (2019), Hobart (2017 et 2018), Lugano (2018) et Rabat (2018). Elle restait sur deux défaites en finales en 2019, à Prague (Halep) et à Linz (Sabalenka).

En empochant son joli trophée de tradition locale (un koala gravé sur un bâton de rituel en bois), elle n’a pas hésité à effectuer son bond de joie, devenu (souvent avec sa compagne de double Aryna Sabalenka) son rituel à elle pour fêter un sacre. Elle était évidemment remplie de bonheur, et surtout de confiance, avant d’aborder le premier Grand Chelem de la saison, avec un premier rendez-vous ce mardi, la concernant, contre la jeune et talentueuse Canadienne Leylah Fernandez (86e mondiale à 18 ans).

« C’est évident qu’une si belle semaine et un titre, après avoir perdu mes deux dernières finales en 2020, ça me donne un superbe boost avant le premier Grand Chelem de la saison qui commencera mardi pour moi. Beaucoup de confiance aussi. Je n’avais pas pu jouer la reprise à Abou Dhabi à cause de mon épaule, et ici, je n’ai plus senti aucune douleur, ce qui est une bonne nouvelle. Je m’entraînais depuis pratiquement trois mois, j’étais très excitée à l’idée de rejouer. Je suis satisfaite du tennis que j’ai pu produire ici, avec une belle victoire mentale contre Svitolina, en quart, et un jeu bien en place, ce dimanche, contre Kanepi. Mon premier service a bien fonctionné, et c’est certainement un avantage quand on doit affronter une grosse frappeuse comme elle. Je n’ai pas beaucoup de temps pour vraiment profiter de ce titre, mais sans dire que j’en ai l’habitude, je suis une joueuse capable de bien récupérer et de vite me reconcentrer pour la suite, même si là, je vais me relâcher un peu (elle sourit). L’avantage, ici, c’est qu’on rejoue sur les mêmes courts, sans voyage à faire, et donc je vais épargner de l’énergie. Je ne sais pas vraiment ce qui se passe avec l’Australie me concernant, mais c’est vrai que ça me réussit plutôt bien (elle rit à nouveau). Maintenant, je sais que, mardi, c’est une jeune gauchère, talentueuse, sur qui je vais devoir un peu me renseigner, qui m’attend. C’est un autre tournoi qui commence, je repars de zéro… »

Notre sélection vidéo