Abonnez-vous pour 1€

Voici pourquoi du sable est tombé du ciel dans certains endroits de la province du Luxembourg

Voici pourquoi du sable est tombé du ciel dans certains endroits de la province du Luxembourg

Des poussières de sable du Sahara, emportées par des vents remontant vers le nord, ont survolé samedi la France, teintant de jaune l’atmosphère sur une bonne partie du sud et de l’est du pays.

Certaines de ces poussières sont également arrivées en province de Luxembourg, pour le plus grand étonnement de certains. À Messancy notamment, des habitants ont été surpris de découvrir leur voiture recouverte de sable.

Un phénomène ponctuel

Il s’agit en réalité d’un phénomène météorologique ponctuel. « Un système dépressionnaire sur la péninsule ibérique organise un puissant flux de sud qui fait remonter du sable du Sahara jusqu’en France », a expliqué Météo France sur son site internet.

D’après les modélisations du centre de surveillance spécialisé de la météo nationale espagnole, chargé au niveau européen de surveiller ces phénomènes, le nuage a remonté vers le nord-est du pays tout au long de la journée de samedi.

De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux ont posté samedi des photos de différentes régions concernées, montrant des paysages et monuments emblématiques nimbés de couleur ocre.

Une dépresse au large du Maroc

L’origine initiale de la tempête de sable est une dépression au large du Maroc, qui a soulevé les poussières qui ont ensuite été transportées par les vents.

Cette remontée de particules de sable du Sahara « est un phénomène qui se produit assez régulièrement, à condition qu’il y ait un régime de vent du sud assez soutenu », principalement à l’automne ou en hiver, a expliqué à l’AFP Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France.

En octobre 2017, un important épisode de ce type avait atteint la Bretagne (ouest de la France), après avoir également survolé le Portugal, alors frappé par des feux de forêt, transportant donc des cendres en plus du sable, rappelle le prévisionniste.

Selon le centre de surveillance espagnol, après avoir balayé l’est de l’Espagne et le sud et l’est de la France dans la journée de samedi, les particules se sont déplacées dimanche vers le centre de l’Europe en perdant peu à peu en intensité. Leur trajectoire a donc touché l’Italie, la Suisse, une bonne partie de l’Allemagne, l’Autriche, la République tchèque mais aussi la province de Luxembourg !

Notre sélection vidéo