Abonnez-vous pour 1€

Voici le grand plan du ministre de la Justice pour désengorger nos prisons: les 10 points de Vincent Van Quickenborne pour réduire la surpopulation

Le ministre veut mener 10 actions pour soulager les prisons.
Le ministre veut mener 10 actions pour soulager les prisons. - PhotoNews

En mai 2020, en pleine crise Covid, le taux de surpopulation dans nos 36 prisons n’a jamais été aussi bas : 2,9 % ! Soit 9.611 détenus pour 9.337 places. Alors que trois mois plus tôt (10.877 détenus en février 2020), ce taux était de 16,5 %. Pour éviter toute flambée de l’épidémie dans les prisons, le gouvernement (pouvoirs spéciaux) avait en effet adopté un arrêté royal (9 avril 2020) permettant les libérations anticipées à partir de 6 mois avant la fin de la peine (221 prévenus en ont bénéficié) et les interruptions de peine (1.508 détenus en ont profité).

Le député du PTB Nabil Boukili a demandé au ministre s’il comptait pérenniser certaines de ces mesures Covid pour confirmer cette désinflation carcérale. « Ces mesures avaient par essence un caractère temporaire. Elles n’ont, par nature, pas vocation à être pérennes », lui a répondu « Van Quick », qui a une idée derrière la tête.

Découvrez ici son plan, en 10 actions, pour faire face à la surpopulation

1. Augmenter la capacité carcérale en construisant des prisons. Les prisons de Haren (Bruxelles) et Termonde seront achevées d’ici 2024, le chantier de la prison d’Anvers débutera sous cette législature. Rénovation de Merksplas et création de capacités supplémentaires à Ypres, Ruiselede et Jamioulx.

2. [...]

Notre sélection vidéo