Bain de sang social chez Carrefour: 1.233 personnes touchées par le plan de restructuration au siège central et dans les hypermarchés!

Un conseil d’entreprise extraordinaire a eu lieu jeudi peu après 14h au siège de Carrefour Belgium à Evere. Le groupe a annoncé mardi la suppression de 2.400 postes en France.

En Belgique, 1233 personnes seront impactées par le plan de la direction. Deux Carrefour devraient fermer ; celui de Belle-Ile et celui de Genk. Le Carrefour de Belle-Ile fermera dès juin. Haine-St-Pierre passe du statut de Hyper à Market.

180 emplois sont concernés au siège d’Evere et les autres dans les Hyper. Les conditions de travail seront revues pour les nouveaux travailleurs. Le syndicat socialiste s’est dit choqué par « la froideur des informations ». « C’est un nouveau carnage social », a commenté le Setca.

Aussitôt, des mouvements de grève ont débuté à Haine-St-Pierre, Froyennes et Soignies.

« Le plan de sauvetage initié en 2010 et le plan de redressement de Carrefour Belgique ont porté leurs fruits. Pendant ce temps, le secteur de la distribution a fait face à de nouveaux défis », justifie l’entreprise de grande distribution. « Un plan de transformation est nécessaire pour réduire les coûts et investir significativement dans les secteurs créateurs de valeur tels que le développement numérique, les services, le bio, les produits frais et les marques Carrefour. »

« Ce plan pourrait avoir des conséquences potentielles sur l’emploi dans les hypermarchés et au siège », conclut Carrefour, annonçant les chiffres de 1.053 suppressions d’emploi dans les hypermarchés et 180 au siège.

A l’inverse, Carrefour Belgium annonce l’ouverture de plus de 30 nouveaux supermarchés Market et Express dans le courant de l’année 2018, ainsi que la création de 70 points de retrait e-commerce.

Nos journalistes se trouvent à Belle-Île: toutes nos informations!

La société prévoit également une expansion des heures d’ouverture afin de mieux servir les clients.

Notre sélection vidéo