Abonnez-vous pour 1€

Kimmer Coppejans éliminé à l’Open d’Australie: «J’ai commencé à penser à la victoire et cela m’a coûté cher»

Belga
Belga

Sorti avec brio des qualifications à Doha, l’Ostendais a ainsi mené deux sets à un et break d’avance dans les quatrième et cinquième sets contre le Tchèque Jiri Vesely (ATP 68) pour finir par s’incliner 6-4, 3-6, 6-7 (3/7), 6-3 et 6-3 après 3h28 de jeu.

« Le sentiment qui prédomine est évidemment la déception, même si je pense avoir très bien joué vu les circonstances », a-t-il confié après sa défaite. « Ce fut un match avec plusieurs retournements de situation. Je me suis bien sorti du trou dans le troisième set en sauvant trois balles de set à 5-4, 0-40, mais quand j’ai mené 3-1, 30-0 dans la quatrième manche, mon esprit s’est égaré. J’ai commencé à penser à la victoire et cela m’a coûté cher. Jusque-là, j’étais très concentré, mais ensuite, j’ai commis quelques bêtes fautes et moins bien servi. Il a sauté sur l’occasion et dans le cinquième set, il a mieux joué que moi. C’est peut-être une question d’expérience, car c’était mon premier match en cinq sets. »

« Un tournoi très particulier »

Kimmer Coppejans ne gardera d’ailleurs pas un grand souvenir de cet Open d’Australie. C’est qu’à côté de cette défaite, l’ancien vainqueur de Roland Garros junior, en 2012, s’était aussi retrouvé en quarantaine stricte avec interdiction de sortie pendant deux semaines à Melbourne pour avoir figuré dans un des trois avions comprenant un passager positif au Covid-19.

« C’est difficile à dire si avec deux semaines d’entraînement supplémentaires, l’histoire aurait pu être différente. On ne le saura jamais », a-t-il poursuivi. « Je n’étais également pas tout à fait à 100 pour-cent. J’avais quelques douleurs à l’épaule et au coude. Ce sera en tout cas un match intéressant à analyser pour la suite. C’était un tournoi très particulier avec le Covid et je suis tout de même content d’avoir pu y participer. Il se peut d’ailleurs qu’avec mon épouse, nous restions encore quelques jours pour visiter Melbourne avant de rentrer en Belgique, vu que par rapport aux autres, nous n’avons pas pu sortir beaucoup », sourit-il.

Notre sélection vidéo