Abonnez-vous pour 1€

Boussu: 6 ans requis contre un homme qui aurait tenté de tuer son fils...

Boussu: 6 ans requis contre un homme qui aurait tenté de tuer son fils...
Photo EG

Le quinquagénaire, qui n’avait jamais comparu devant un tribunal, explique qu’il a perdu pied à la suite de la mort de ses parents, décédés à six mois d’intervalle. Il a commencé à boire de l’alcool. Son couple est parti en vrille et une séparation est intervenue.

Sous traitement médical, le prévenu a tout arrêté, pensant qu’il se sentait bien, mais il s’est mis à harceler son ex-épouse et son fils. «J’étais en colère, je n’étais plus moi-même», a déclaré l’homme, détenu préventivement.

Le substitut du procureur du Roi a raconté au tribunal que l’ex-épouse avait enchaîné les plaintes à la suite des menaces de mort, des jets de détritus devant la maison de sa mère chez qui elle avait élu domicile, des appels incessants.

5 armes à feu retrouvées

Lors d’une visite domiciliaire, cinq armes à feu ont été retrouvées chez le prévenu.

A la fin du mois de juillet 2020, au volant de sa voiture, l’homme a dévié de sa trajectoire pour écraser son fils, puis le beau-père de ce dernier lors d’une seconde manœuvre.

Le prévenu a été qualifié de «narcissique» lors de l’examen psychologique. L’intention d’homicide a été contestée par Me Lucas Rodriguez, avocat de la défense. «Je n’ai certainement pas essayé de tuer mon fils et son beau-père, je voulais leur faire peur car le beau-père m’a insulté», a déclaré le prévenu lors de l’instruction d’audience.

Une suspension probatoire du prononcé de la condamnation a été plaidée par le pénaliste tournaisien qui a demandé au tribunal de retenir la prévention de menaces.

Jugement le 22 février.

Notre sélection vidéo