Abonnez-vous pour 1€

Un petit garçon autiste (12) se défie d’avaler 54 aimants «pour voir ce que ça fait»: les médecins doivent opérer pour lui sauver la vie! (photo)

Un petit garçon autiste (12) se défie d’avaler 54 aimants «pour voir ce que ça fait»: les médecins doivent opérer pour lui sauver la vie! (photo)
Isopix - photo d’illustration

Un petit garçon de 12 ans a eu la mauvaise idée d’avaler des boules aimantées pour voir quels effets cela aurait sur son organisme. Comme le Daily Mail l’explique, il en aurait ingéré 54 dans le cadre d’une « expérience » qui aurait pu lui coûter la vie, lui qui se demandait si les objets adhéreraient à son estomac.

Il a alerté sa maman quatre jours plus tard, alors que les objets n’étaient toujours pas sortis de son organisme. L’enfant a été emmené d’urgence à l’hôpital, où les médecins ont constaté avec effroi que les aimants se trouvaient collés à son estomac et à ses intestins. Ils ont craint que ces objets brûlent les tissus ou les organes vitaux, ce qui aurait pu causer des dommages internes potentiellement mortels, et ont donc opéré Rhiley Morrison durant plus de six heures pour retirer le tout.

Un enfant reste un enfant

Le pré-adolescent souffre d’autisme ainsi que de troubles de l’attention, et avait acheté ces boules magnétiques avec son argent de poche. On estime qu’il aurait avalé le premier lot le 1er janvier et le second le 4 janvier. « Lorsque j’ai entendu le nmbre d’aimants qu’il avait avalé, j’étais ébahie, sans voix », raconte sa maman. « C’est bête, mais c’est un enfant et c’est ce que font les enfants. Il s’est dit que ce serait amusant de les voir ressortir par l’autre côté... »

Malgré la dangerosité de ce défi, tout est bien qui finit bien pour Rhiley, même s’il a passé 10 jours à l’hôpital sans pouvoir bouger, et qu’il était incapable de bouger sans vomir, à cause d’une fuite intestinale. « C’était déchirant de le voir traverser tout cela, surtout qu’il ne pouvait pas recevoir de visites à cause du Covid », poursuit la maman.

Paige met en garde

Elle raconte également qu’une infirmière lui a confié que les enfants ayant ingéré des aimants débarquent régulièrement à l’hôpital. Elle souhaite donc mettre en garde les autres parents : « Je ne veux pas que d’autres enfants ou parents vivent ça. Ces aimants ne sont pas des jouets et ils ne devraient pas être vendus comme tel. Mon message est de dire qu’il faut les mettre à la poubelle et ne plus les acheter, cela n’en vaut pas la peine. »

Notre sélection vidéo