Abonnez-vous pour 1€

Un pervers mime des actes sexuels avec une courgette au supermarché: la police arrête l’individu, déjà condamné pour des délits semblables

Un pervers mime des actes sexuels avec une courgette au supermarché: la police arrête l’individu, déjà condamné pour des délits semblables
West Mercia Police

Le 12 décembre dernier, Geoffrey Chambers, un Britannique de 66 ans, s’est rendu dans un supermarché avec la volonté de simuler des actes sexuels avec une courgette qui se trouvait dans son pantalon. Le pervers a tenté d’établir des contacts visuels avec plusieurs femmes, dont l’épouse d’un officier qui est intervenu.

Durant une heure, l’individu a mis à l’aise de nombreux clients, à commencer par certains mineurs qui se sont dits dégoûtés par l’attitude de Chambers. Ce dernier avait été libéré de prison deux mois plus tôt, lui qui avait été condamné pour des tentatives de délits sexuels sur des enfants.

Les autorités ont procédé à son interpellation et ont fouillé sa voiture, où se trouvaient d’autres courgettes. Le tribunal a estimé qu’il avait commis 31 attentats à la pudeur, ce qui pouvait lui valoir une peine de prison. L’individu avait récemment commis des faits similaires à Cardiff et à Swansea, mais qui n’avait reçu qu’un avertissement de la police locale.

Chambers a plaidé coupable au chef d’accusation de trouble à l’ordre public et d’atteinte aux bonnes mœurs, ce qui lui a valu une condamnation à huit mois de prison. Le juge a affirmé que les clients avaient été dégoûtés par les agissements de Chambers, les qualifiant d’offensantes, dérangeantes et alarmantes.

Le Britannique a déclaré à la police que cet acte lui avait permis de sortir de sa déprime, lui qui tentait de renouer un lien avec sa fille et d’améliorer sa santé mentale. Son avocate a déclaré qu’il souhaitait s’excuser et que ses intentions n’étaient pas sexuelles, même si certaines personnes les avaient perçues comme telles.

Notre sélection vidéo