Abonnez-vous pour 1€

Les diagnostics de certaines pathologies en large baisse au centre hospitalier UCL Namur

Les diagnostics de certaines pathologies en large baisse au centre hospitalier UCL Namur
Belga Image

Pour les cancers notamment, le taux de mortalité a augmenté de 20 % durant les deux vagues du Covid-19. Plus généralement, les consultations pour les autres pathologies qui ne concernent pas le Covid-19 ont chuté de 25 à 35 %. « Nous n’avons jamais eu un retard de diagnostics aussi bas. Si les consultations étaient limitées à l’urgence et au nécessaire durant la première vague, il n’y a eu aucune modification durant la seconde. Mais les chiffres sont toujours aussi bas. Beaucoup de personnes ont peur d’être contaminées en se rendant à l’hôpital. Les dégâts collatéraux provoqués par cette pandémie sont catastrophiques », poursuit le directeur médical Benoît Rondelet.

Ce dernier précise que « la meilleure médecine reste la médecine préventive » et invite les citoyens à poursuivre les contrôles dont ils doivent faire l’objet. « Un retard de diagnostic impacte directement la survie. Si pour un infarctus ou un AVC, il y a encore moyen de récupérer, pour un cancer pris trop tard, il n’y a pas de porte de sortie. Les hôpitaux sont des lieux sûrs. Les mesures sanitaires prises sont liées à celles qui sont recommandées. Elles sont suivies, ajustées et monitorées. »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo