Abonnez-vous pour 1€

L’Olympic veut créer un nouvel exploit en Coupe et imiter Rupel Boom

Les Carolos y croient. @Belga
Les Carolos y croient. @Belga

L’histoire est faite pour être écrite, les records pour être battus. Les Dogues le savent et se déplaceront, ce mercredi (17h00), à Eupen en huitièmes de finale de la Coupe de Belgique avec les crocs et une détermination débordante, une semaine après avoir créé la sensation en sortant Zulte Waregem (1-0). Si les Carolos ne seront une nouvelle fois pas favoris face aux Pandas, ils joueront clairement le coup à fond, l’esprit léger, tout en sachant que ce match pourrait être le dernier de leur saison en cas de défaite, Covid-19 oblige…

Dernier représentant d’un football amateur qui n’a indéniablement pas été épargné cette saison, l’Olympic tentera de faire honneur à tous ces « petits » clubs du Royaume, qu’ils soient néerlandophones, germanophones ou francophones, qu’ils militent en N1 – comme le club carolo – en D2, en D3 ou même en provinciales. Dans le monde du football, tout est toujours possible. Les joueurs de Xavier Robert en sont conscients et misent sur la fameuse « magie de la Coupe » pour arracher une victoire historique face aux troupes de Benat San José. En cas d’exploit au Kehrweg, les Carolos rejoindront donc les quarts de finale de la compétition, ce qui aurait des allures de miracle quand on connaît l’écart de niveau entre les mondes professionnel et amateur en Belgique.

La dernière fois qu’un club évoluant au troisième échelon national avait réalisé cette performance, c’était lors de la saison 2011-2012. Il s’agissait de Rupel Boom, qui avait d’abord éliminé OHL (1-2) et Anderlecht (1-2) – dans lequel on retrouvait notamment Deschacht, Praet, Odoi et Wasilewski –, avant d’être finalement écarté par Mons en quart de finale (3-1 à l’aller et 2-2 au retour).

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo