Abonnez-vous pour 1€

Le travail a repris chez FedEx après une journée de grève

Le travail a repris chez FedEx après une journée de grève
Belga

Ce mouvement d’humeur a touché l’aéroport liégeois mardi clouant sur le tarmac une quarantaine d’avions de type cargo et plusieurs centaines de tonnes de marchandises de 02h00 du matin à 22h00.

Le travail a ensuite repris très lentement dans la soirée «mais l’envie n’y est pas; les gens ne sont pas motivés du tout», ajoute le délégué syndical qui annonce d’autres actions à venir sans donner davantage de précisions. «Ce ne sera pas cette semaine, on va faire en sorte que la direction comprenne le message», promet-il.

Le transporteur américain FedEx-TNT a annoncé au mois de janvier vouloir se séparer de 671 travailleurs, tel que prévu par la loi Renault, et procéder à la modification de 861 contrats dans son hub aérien de Liège. Il a expliqué devoir «redimensionner ses effectifs européens à l’approche de la finalisation de l’intégration du réseau TNT», dont il a fait l’acquisition en 2016.

L’implantation de Liège deviendrait un hub secondaire au profit de l’aéroport Charles de Gaulle, à Paris.

Malgré le vote d’une motion au conseil provincial de Liège et dans plusieurs grandes villes de l’arrondissement, la société n’est toujours pas revenue sur sa décision.

Outre son hub aérien à Liège, FedEx a l’intention de restructurer aussi ses activités à l’aéroport de Zaventem, où 47 emplois sont menacés, selon le syndicat libéral. La direction avait d’ailleurs confirmé auprès de l’agence Belga que le site de Liège ne serait pas le seul touché.

Notre sélection vidéo